Cet article date de plus de 8 ans

Plages du débarquement, le soutien du Manitoba

Le Premier ministre du Manitoba, province canadienne, a annoncé qu'il soutenait la démarche de la Basse-Normandie pour le classement des plages du Débarquement au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Le premier ministre du Manitoba, Greg Selinger, et la vice-présidente responsable de la politique internationale de la Basse-Normandie, Annie Anne, lors de la signature du protocole d'entente
Le premier ministre du Manitoba, Greg Selinger, et la vice-présidente responsable de la politique internationale de la Basse-Normandie, Annie Anne, lors de la signature du protocole d'entente © radio-Canada.ca
La déclaration s'est faite en marge de la signature d'un protocole visant à renforcer les liens économiques, culturels et historiques entre la Basse Normandie et la province canadienne dans des domaines comme la fabrication d’éco-matériaux et de matériaux mixtes, l’élaboration d’aliments fonctionnels, le transport et les technologies de l’information et des communications.

Le protocole prévoit aussi des échanges entre le port de Churchill et Ports Normands Associés, ainsi qu’une coopération dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la formation, notamment, par l’entremise de l’Université de Saint-Boniface.

"La Basse-Normandie et le Manitoba ont beaucoup de valeurs culturelles et de priorités économiques en commun", a affirmé Greg Selinger, le premier ministre du Manitoba. "Je me réjouis à l’idée d’approfondir notre amitié historique alors que nous nous employons à développer de nouvelles possibilités qui bénéficieront aux deux régions", a-t-il ajouté.

Annie Anne, la Vice-Présidente de la Région Basse-Normandie en charge des relations internationales et européennes a indiqué  de son côté que "hormis naturellement la surface de nos territoires respectifs, nous partageons de très nombreux sujets : agriculture, aéronautique, droits de l’homme, et sans oublier naturellement les liens particuliers qui unissent le Canada et le Manitoba avec la Normandie depuis le 6 juin 1944".

"Ce protocole reconnaît les sacrifices et les contributions de nombreux anciens combattants du Manitoba sur les plages de la Normandie et dans la campagne plus large pour la libération de l’Europe. C’est sur cette fondation de patrimoine historique commun que nous bâtissons un engagement continu à l’égard de la liberté et des droits de la personne, et je soutiens pleinement les efforts de la Basse-Normandie en vue de faire ajouter les plages du débarquement de la Normandie à la liste des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO" a affirmé Greg Selinger.

Le protocole signé vise également à poursuivre la commémoration du débarquement du jour J en 1944 sur les plages de Normandie, lors duquel le Royal Winnipeg Rifles, le Fort Garry Horse et l'escadron de chasse 402 de la Ville de Winnipeg ont joué un rôle crucial.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine débarquement dday