A Gournay-en-Bray, les salariés d'Autoliv craignent pour leurs emplois

Selon les syndicats, la direction suédoise prévoirait des réductions d'effectif. 800 personnes travaillent sur le site de Gournay-en-Bray.

La direction suédoise d'Autoliv prévoirait des réductions d'effectifs.
La direction suédoise d'Autoliv prévoirait des réductions d'effectifs. © France 3 Haute-Normandie
Dès le mois de novembre des mesures de chômage partiel vont être prises. Autoliv est un sous-traitant automobile. L'usine fabrique des airbags et des boucles de ceinture pour PSA, Renault ou encore Toyota. Mais depuis cette année, les commandes diminuent et l'usine euroise n'est plus rentable.

Selon les syndicats la direction du groupe pourrait réduire les effectifs en Europe de l'Ouest. En 2008, deux plans de départs volontaires avaient mis en oeuvre concernant plus de 200 salariés. Aujourd'hui les syndicats craignent des licenciements secs.

Voir le reportage ci-dessous de Raphaël Deh et Bruno Belamri

En interview Nicolas Lemoine, représentant syndical CGT et Rémy Leroy, délégué syndical CGT. La direction n'a pas souhaité répondre.

durée de la vidéo: 01 min 31
Inquiétudes pour l'emploi à Gournay-en-Bray

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter