Cet article date de plus de 7 ans

Le planeur Horsa du Mémorial Pegasus de Ranville se refait une beauté

Comme un planeur sans ailes... La réplique des fameux Airspeed va s'offrir une remise en état en vue des commémorations du 70ème anniversaire du débarquement.

La réplique du planeur Horsa exposée au Mémorial Pegasus de Ranville (14)
La réplique du planeur Horsa exposée au Mémorial Pegasus de Ranville (14) © Franck Bodereau - France 3 Basse-Normandie
Ce sont précisément les ailes du planeur d'assaut de la Seconde Guerre mondiale qui vont être remises en état. 

II s'agit de traiter le bois et de poser des toiles en polyester dessus afin d'éviter les infiltrations d'eau. C'est le chantier de construction navale Patrick James de Port-en-Bessin qui se charge de la remise en état des ailes du planeur. Un chantier qui devrait durer un mois.

Ce matin, les ailes étaient démontées pour être transportées à Port... 

Photos : Franck Bodereau

Ce planeur est une réplique fidèle des trois planeurs de la 6ème division aéroportée commandés par le major John Howard qui a libéré le pont de Bénouville dans la nuit du 5 au 6 juin 1944.

Ce sont les Allemands qui, les premiers, utilisèrent ce genre de planeurs d'assaut contre la Belgique en 1940. Le Britannique Hessell Tiltman mit au point un monoplan en bois, composé de 30 modules, pouvant être assemblés n'importe où, faisant de l'Airspeed AS.51 Horsa le premier avion consommable en une seule utilisation !

Six de ces Horsa partirent avec 30 hommes à bord pour prendre intacts 2 ponts sur l'Orne, 3 se posèrent à 50 m de leur cible à la seule clarté de la lune, ce qui relève de l'exploit...

Le Horsa du Mémorial Pégasus est une réplique exacte du 1er planeur à s'être posé le 5 juin 0944 à 23h16 et qui contribua ainsi à une phase majeure du débarquement allié en Normandie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine