Cet article date de plus de 7 ans

Avec le pont Mathilde fermé, les habitudes des automobilistes évoluent

Depuis lundi on s'attendait à une journée noire sur les voies de circulation de l'agglomération rouennaise, au final le trafic n'est pas plus encombré qu'habituellement. Certains comportements semblent changer. 

La circulation reste imprévisible sur l'agglomération rouennaise.
La circulation reste imprévisible sur l'agglomération rouennaise. © France 3 Haute-Normandie
Les embouteillages monstres que tout le monde attendait sur l'agglomération rouennaise ne se sont pas produits. Même si cela reste difficile à analyser, quelques pistes se dessinent. Le trafic parait moins dense, car il s'étale plus sur la matinée notamment. Les  pics de circulation s'observent une heure avant l'horaire habituel.

Au PC de la police rouennaise, on observe l'évolution du trafic en temps réel.
Au PC de la police rouennaise, on observe l'évolution du trafic en temps réel. © France 3 Haute-Normandie / Jean-Paul Lussault


Mais c'est compliqué pour les services de la CREA d'anticiper, car les axes ou les ponts encombrés varient chaque jour. Toutefois, l'envoi de policiers sur les routes permet de fluidifier la circulation.

Autre point, on observe une augmentation de la fréquentation dans les modes de transports qui ont leurs voies propres. Ainsi, on note une hausse de +15% dans le métro, 7% pour le TEOr et 9% pour la ligne 7, qui a sur une grande partie désormais un axe dédié.

Jean-Paul Lussault et Philippe Derouet étaient ce jeudi matin au PC de la police municipale à Rouen, qui observe en temps réel l'évolution du trafic.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports transports en commun