Caen : horizon dégagé pour le nouveau tramway

Publié le Mis à jour le
Écrit par PM Puaud

L'accord conclu entre la communauté d'agglomération de Caen-la-mer et le conseil général du Calvados devrait permettre de financer le remplacement du TVR ainsi que la construction d'une seconde ligne.



C'est par un communiqué commun que Philippe Duron, le président PS de Caen-la-mer et Jean-Léonce Dupont, le président Nouveau Centre du conseil général ont fait savoir qu'ils avaient enfin trouvé un terrain d'entente. Depuis un an, le dossier du financement des transports en commun de l'agglomération caennaise empoisonnait les relations entre les deux collectivités. Au terme de discrètes tractations, un accord a été rendu public cette semaine, à quelques jours d'échéances cruciales (lire plus bas).



Conformément à son souhait, le département va bien se retirer du syndicat Viacités au sein duquel il était minoritaire. Le retrait sera effectif le 31 décembre 2013. En contre-partie, il s'engage à honorer sa part de la dette contractée pour payer le TVR, soit une somme de 19,2 millions d'euros à rembourser jusqu'en 2018. Il versera en outre 45 millions sur 18 ans afin de participer aux futurs investissements.



Cet accord lève les incertitudes qui pesaient sur le financement des transports en commun de l'agglomération caennaise, au moment même où de gros travaux doivent être engagés.



Le reportage de Pierre-Marie Puaud et Carole Lefrançois

Les intervenants :



- Eric Vève, président (PS) du syndicat Viacités

- Rodolphe Thomas, maire (Modem) d'Hérouville Saint-Clair.





Deux lignes de tramway, sur les rails...



Il est acquis depuis un an que l'actuel TVR sera prématurément mis à la retraite. Ce tramway sur pneu fabriqué par la société Bombardier n'est pas fiable. Le syndicat Viacités a opté pour son remplacement par un tramway fer, ce qui implique de reconstruire entièrement la ligne. Le montant des travaux est estimé à 170 millions d'euros.



Les élus du syndicats ont déjà décidé de construire une deuxième ligne de transports en commun en site propre entre Bretteville-sur-Odon et les Rives de l'Orne à Caen (en rouge sur la carte ci-dessous). Il reste à choisir le matériel. C'est à l'ordre du jour de la réunion qui se tiendra le 11 décembre prochain.









L'option d'un bus à haut niveau de service (BHNS), a un temps été envisagée. De nombreuses collectivités se laissent aujourd'hui tenter par ce mode de transport moderne et moins couteux à l'image de l'agglomération de Metz qui fera circuler son Mettis en 2013. En cette période de disette budgétaire, "le tramway est un luxe que beaucoup de collectivités ne peuvent plus s'offrir" soulignait le quotidien Le Monde dans son édition datée du 24 novembre.



A Caen, l'accord conclu avec le département donne aux élus la possibilité de choisir. Le tram-fer, généralement plébiscité par les usagers, tient la corde : il permettrait à Viacités de commander un même matériel pour les deux lignes. L'investissement total est estimé à plus de 300 millions d'euros (contre 250 millions d'euros dans l'hypothèse où un Bus à Haut-Niveau de Service serait retenu pour la ligne 2). Sauf imprévu, la mise en service des deux lignes de tram est prévue en 2018. 





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité