Le Chefresne : l'ancien maire, Jean-Claude Bossard, tient tête à l'expert de RTE

Dans la Manche, les anti-THT n'ont pas désarmé contre la THT en cours de construction. Ce lundi, un expert mandaté par RTE a dû rebrousser chemin.

L'ancien maire du Chefresne a refusé l'accès de son champs à RTE ce lundi matin
L'ancien maire du Chefresne a refusé l'accès de son champs à RTE ce lundi matin © France 3 Basse-Normandie
C'est un nouvel épisode de la guerre des anti-THT contre RTE qui s'est joué ce lundi 10 décembre sur la commune du Chefresne dans la Manche.

Soutenu par une dizaine de militants, Jean-Claude Bossard, ancien maire de la commune et propriétaire d'un champs qui doit être traversé par des pylônes de la ligne Cotentin-Maine, a refusé de laisser entrer une délégation de RTE censée faire l'état des lieux de la propriété ce lundi matin.

Il demande le respect d’une ordonnance du tribunal administratif de Caen qui désigne un expert indépendant pour procéder à "l’état des lieux des parcelles privées" et dresser un procès-verbal et refuse ainsi l’expert mandaté par RTE.

Ce dernier ainsi que les salariés d’une entreprise sous-traitante n'ont eu d'autre choix que de faire demi tour  sous l’œil de nos caméras :
© France 3 Basse-Normandie

Rappelons que plusieurs arbres situés à l’aplomb de la ligne THT doivent être abattus sur cette parcelle.


 

Le Chefresne, village gaulois qui lutte contre la THT depuis le début, résumé des épisodes précédents :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société