• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Orne : près de 200 chiens saisis dans un élevage professionnel

Les gendarmes supervisent la saisie des chiens à Saint-Fraimbault dans l'Orne, 31 janvier 2013 / © F3 BNie
Les gendarmes supervisent la saisie des chiens à Saint-Fraimbault dans l'Orne, 31 janvier 2013 / © F3 BNie

Ce jeudi, à Saint-Fraimbault et à Ciral, dans l'Orne, les autorités ont saisi 190 chiens victimes de mauvais soins dans un élevage professionnel. Ils seront confiés à la Fondation 30 millions d'amis. 

Par LQ

La brigade de gendarmerie de Carrouges et la DDPP de l’Orne ont procédé ce jeudi matin, à la saisie de 190 chiens, dont de nombreux chiots, à Saint-Fraimbault, près d'Alençon, et à Ciral, sur deux sites appartenant à un même éleveur.
120 chiens ont été saisis sur le site de Saint-Fraimbault, et 70 sur le site de Ciral.  
 
Cette saisie judiciaire ordonnée par le parquet d’Alençon se déroule avec l’appui de la Fondation 30 Millions d’Amis, sollicitée par les autorités vétérinaires pour prendre en charge les animaux, à titre conservatoire.
Ils devraient être accueillis dans divers refuges de la Fondation Assistance aux Animaux, qui apporte tout son soutien logistique à l’opération.

 / © F3 BNie
/ © F3 BNie
Des conditions "indignes"

Selon les rapports établis par les services vétérinaires, de nombreuses irrégularités ont été constatées concernant les normes qui règlementent les élevages canins, explique la Fondation 30 millions d'amis dans un communiqué.
Le nombre de chiens détenus par box dépasserait la norme autorisée, occasionnant des bagarres entre les animaux.
Les chiens - des labradors, des bergers australiens et allemands ou encore des yorkshires - sont ainsi détenus dans "des conditions indignes et inadéquates avec leurs besoins les plus élémentaires. Certains animaux sont dans un état de cachexie alarmant (ndlr: très affaiblis car mal nourris) et des blessures non soignées ont été observées", souligne la Fondation 30 millions d'amis. 
L'éleveur aurait été "dépassé" par le nombre important d'animaux et aurait négligé les soins.

Le TGI d’Alençon, qui instruit ce dossier, jugera cette affaire à une date qui sera fixée ultérieurement.
Une plainte pour mauvais traitement avec constitution de partie civile devrait être déposée par la Fondation 30 Millions d’Amis et Assistance aux Animaux.
Voir le reportage d'Hélène Jacques et Guillaume Legouic
saisie de chiens dans un élevage de l'Orne, 31 janvier 2013




Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus