Delphine Batho à Cherbourg: l'éolien demain, l'hydrolien plus tard

La ministre de l'écologie Delphine Batho et Bernard Cazeneuve, ministre des affaires européennes, à Cherbourg ce lundi
La ministre de l'écologie Delphine Batho et Bernard Cazeneuve, ministre des affaires européennes, à Cherbourg ce lundi

La ministre de l'écologie est venue faire part du soutien du gouvernement aux énergies marines renouvelables.

Par Christophe Meunier

La ministre de l'écologie, Delphine Batho, a débuté sa visite à Cherbourg ce lundi matin par un survol du port en hélicoptère, un vol quelque peu perturbé par de fortes rafales de vent. Tout un symbole. C'est à Cherbourg que seront implantées les usines de constructions de pales d'Alstom dans le cadre du développement des éoliennes marines. Un peu plus tard dans la journée, la ministre a dévoilé une plaque pour lancer les travaux d'extension des quais et du terre plain des Mielles, portant la superficie du site qui accueillera la future usine de 30 hectares à 60 hectares pour un montant total de 100 millions d'euros. 

L'éolien maritime officiellement lancé, l'autre sujet du jour était la question du développement de l'hydrolien, une autre énergie marine renouvelable.Cherbourg se trouve tout près du second gisement européen, le Raz Blanchard. Les industriels et les élus attendaient de la ministre du concret. Ils ont été quelque peu déçus. Pas d'appel d'offre pour le moment mais des appels à manifestation d'intérêt. Concrètement, de l'argent va être donné aux donneurs d'ordre pour permettre la construction de fermes pilotes, une première phase d'expérimentation avant de passer à la phase industrielle. Ces premières fermes test devraient être implantées d'ici 2015.

Reportage de Sylvain Rouil, Stéphanie Potay, Patrick Mertz et Jean-Michel Guillaud

DMCloud:42479
Visite de Delphine Batho à Cherbourg




Sur le même sujet

Les + Lus