Fermée depuis plus de 20 ans, l’usine des célèbres réveils Bayard sera enfin détruite

© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie

A Saint-Nicolas d’Aliermont (Seine-Maritime) cette  friche industrielle présentait depuis plus de 20 ans un risque chimique  et radiologique

Par Richard Plumet

Un soulagement

La raison l’emporte finalement sur la nostalgie. Fierté de Saint-Nicolas d’Aliermont, Bayard a été pendant près d'un siècle l’une des plus grandes marques de réveils de France. Mais après l’arrêt de la production, à  la fermeture du site (en 1989), des experts avaient  détecté une dangereuse pollution du sol de la friche industrielle.
Une contamination chimique et radiologique notamment due au produit utilisé à l’époque pour permettre aux aiguilles et aux cadrans des réveils de briller dans l’obscurité. Après 12 ans d’études et d’expertises, la démolition du site historique va enfin débuter. Un chantier qui va coûter près de 2 millions d’euros…

VIDEO : le reportage France 3 Haute-Normandie  de Grégory Archiapati et Judikaëlle Rousseau avec les interviews de : 
  • Jean-Baptiste Bisson, chargé d'opérations à l’ établissement public foncier de Normandie
  • Blandine Lefebvre, maire de Saint-Nicolas-d'Aliermont
25/04/2013_usine reveils bayard


Une importante collection de réveils de la marque Bayard est visible au musée de l’horlogerie de Saint-Nicolas d’Aliermont

 

Collection de réveils Bayard au musée de l'horlogerie de Saint-Nicolas d'Aliermont / © France 3 Haute-Normandie -
Collection de réveils Bayard au musée de l'horlogerie de Saint-Nicolas d'Aliermont / © France 3 Haute-Normandie -

 

Collection de réveils Bayard au musée de l'horlogerie de Saint-Nicolas d'Aliermont / © France 3 Haute-Normandie
Collection de réveils Bayard au musée de l'horlogerie de Saint-Nicolas d'Aliermont / © France 3 Haute-Normandie

 

Sur le même sujet

Les + Lus