Cet article date de plus de 8 ans

Hydroliennes: la France devrait lancer un grand appel d'offres d'ici 3 ans

D'ici là, un appel à manifestation d'intérêt pourrait être lancé au cours du troisième trimestre 2013 pour construire des fermes pilotes dans des zones propices, en particulier le raz Blanchard et le raz Barfleur, au large du Cotentin, deux sites connus pour la puissance de leurs courants.
Ces préconisations émanent d'un rapport sur les énergies marines rendu public ce vendredi. La France devrait lancer en 2015 ou 2016 
Le rapport, réalisé par les administrations des Ministère de l'Energie, des Transports et du Redressement productif, et remis mi-avril au gouvernement, suggère de lancer ce premier appel d'offres pour des fermes commerciales de 300 à 500 mégawatts.

Ces parcs de plusieurs centaines de machines (ces turbines marines produisent de l'électricité à partir des courants) auraient une taille similaire à celle des premiers grands parcs éoliens en mer attribués l'an dernier dans la Manche et l'Atlantique, seraient ensuite construits au cours de la période 2016-2020.


En attendant, le rapport propose de lancer ces fermes pilotes de 5 mégawatts minimum, qui bénéficieraient d'un tarif d'achat bonifié,elles seraient construites en 2014-2016, c'est du moins ce que suggère le rapport.

La ministre de l'Energie et de l'Environnement Delphine Batho a promis que l'AMI serait lancé avant la fin du premier semestre, soit plus vite que ce que préconise le rapport.
En se réjouissant que

"le rapport confirme le potentiel important des énergies marines tant en termes énergétiques qu'industriels"

Mme Batho a soutenu l'idée du lancement d'ici 2016 d'un grand appel d'offres. 

La France est derrière le Royaume-Uni le pays d'Europe qui dispose du plus grand potentiel dans l'énergie hydrolienne. Plusieurs grands groupes industriels tricolores (DCNS, Alstom, EDF, GDF Suez...) se sont positionnés sur le créneau, qui a jusque-là plutôt été développé par des entreprises britanniques ou irlandaises.

Pour l'éolien flottant, qui a l'avantage de pouvoir être installé en eaux plus profondes que les éoliennes fixes, le texte suggère un appel d'offres pour des fermes pilotes en 2014 ou 2015, puis un autre pour des installations commerciales vers 2018-2020.
Pour les houlomoteurs, qui transforment l'énergie des vagues et de la houle en courant, l'appel d'offres pour des pilotes serait pour 2015-2016, pour le lancement de projets commerciaux à partir de 2020-2022.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables environnement