Incident à l'usine nucléaire Areva de la Hague

L'usine de retraitement des déchets nucléaires a annoncé un incident de niveau 1 sur l'échelle internationale des événements nucléaires INES qui en compte sept, ce vendredi.

Par Catherine Berra

"La température" d'un bain d'acide contenant des produits de fission "a dépassé le seuil autorisé par la règle d'exploitation interne (65°C contre 60°C)", a détaillé dans un communiqué la direction du site qui concentre le plus de matière radioactive en Europe et où travaillent 5 000 personnes.

L'incident a été détecté mardi, a précisé Catherine Argant, directrice de la communication de l'usine de Beaumont-Hague.

Selon Areva, cet écart n'a pas eu d'impact sur la sûreté des installations.

"Le système de refroidissement des cuves est resté disponible et opérationnel durant la période", indique le groupe qui extrait le plutonium et l'uranium des combustibles irradiés dans des centrales nucléaires pour en fabriquer de nouveaux. Ces combustibles présentés comme recyclables sont très contestés par les écologistes.

L'incident est survenu au moment de la "dissolution à l'acide" de produits de fission qui venaient d'être séparés du plutonium et de l'uranium de combustibles
irradiés, selon Areva.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) doit confirmer (ou pas) le classement de cet incident au niveau 1, a indiqué son antenne de Caen.

L'usine avait déclaré trois incidents de niveau 1 en 2012, huit en 2011, selon Areva.

Entre avril 2012 et avril 2013, l'usine a fait l'objet de quatre mises en demeure, trois de l'ASN et une de l'inspection du travail.

A lire aussi

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus