• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Allouville-Bellefosse (76) : bébés phoques cherchent parrains

© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie

Deux nouveaux pensionnaires viennent de rejoindre le CHENE d'Allouville-Bellefosse. Le refuge pour animaux a lancé une campagne de parrainage pour financer la nourriture des jeunes phoques.

Par Marc Moiroud-Musillo

Comme chaque été, le CHENE (Centre d'Hébergement et d'Etude sur la Nature et l'Environnement) affiche complet. En cette saison, les jeunes animaux blessés ou sans parents pour les élever sont très nombreux : hirondelles ou goélands tombés du nid, jeunes phoques orphelins...

Afficher
Chaque année, 1500 animaux se refont une santé sur le terrain de l'association, à Allouville-Bellefosse. Ils sont ensuite relâchés dans la nature dès que leur état le permet. Depuis la mi-juillet, deux jeunes phoques ont rejoint les lieux. Paprika et Safran vont passer deux à trois mois dans le centre. Durant leur séjour, le CHENE va dépenser 3000 euros en nourriture pour chaque animal. Une somme qu'il espère financer grâce à des parrainage. 

Paprika est surnommée la loutre par les soigneurs, car elle se met souvent sur le dos, une position rare chez les phoques. / © France 3 Haute-Normandie
Paprika est surnommée la loutre par les soigneurs, car elle se met souvent sur le dos, une position rare chez les phoques. / © France 3 Haute-Normandie

L'association compte trois salariés et fonctionne surtout grâce à centaine de bénévoles et de stagiaires. Découvrez les coulisses du CHENE dans le reportage de Bérangère Dunglas et Sylvie Françoise.
Dans les coulisses du CHENE à Allouville-Bellefosse
Ce centre de protection de la nature héberge depuis quelques semaines, deux bébés phoques.

 

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus