Cet article date de plus de 7 ans

Cherbourg : un port plus grand et plus costaud en 2014

Une extension va être construite sur le port de Cherbourg. Il s'agit de renforcer les quais dans la perspective de l'implantation d'éoliennes offshore et d'hydroliennes. Pour accueillir ces nouvelles industries, il faudra aussi gagner du terrain sur la mer. 
© France 3 Basse-Normandie
Une extension provisoire de 300 mètres de long a déjà été installée quai des Flamands. Il ne reste plus qu'à la remblayer et la ceinturer par une paroi pour la renforcer. 
Ce quai spécifique servira à la manutention des éléments des futures éoliennes offshore qui seront assemblées à Cherbourg à partir de 2015.
Les colis seront acheminés par la mer. Pour supporter leur poids (entre 300 et 1000 tonnes), il faut un quai deux à trois plus solide qu'un quai conventionnel. 

Une autre extension est en projet (actuellement en phase d'enquête publique). Il s'agit de gagner 39 hectares sur la mer, à l'est et au Nord des terre-pleins actuels. Le projet s'inscrit dans le développement des énergies marines renouvelables (hydrolien et éolien offshore).
Les travaux doivent démarrer en 2014.

Les détails du projet et de l'enquête publique sur le site des Ports Normands Associés. 

Voir le reportage de Stéphanie Potay et Guillaume Le Gouic (Intervenants : Jean-Michel Sevin Directeur Général Ports Normands Associés, Jean-François Legrand Vice-Pt de Ports Normands Associés

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer économie