Affaire Mathis : Cour d'assises ou tribunal correctionnel ? Décision le 24 juin.

Sylvain Jouanneau qui est soupçonné d'avoir enlevé son fils conteste son renvoi devant une cour d'Assises pour complicité de séquestration. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Caen a examiné le dossier ce mardi matin au cours d'une audience à huis-clos.

© France 3 Basse-Normandie
Où est Mathis ? L'enfant est-il toujours en vie . A ces questions, son père n'a jamais apporté de réponse depuis son interpellation le 9 décembre 2011 dans le sud de la France. Deux mois plus tôt, Sylvain Jouanneau avait profité d'un week-end de garde pour partir avec son fils. Lors de son arrestation, il était seul. Incarcéré à la maison d'arrêt de Caen, il n'a jamais donné le moindre indice pouvant permettre de retrouver Mathis. (lire ici : la chronologie de l'affaire)

Après un an et demi d'instruction, le juge a renvoyé Sylvain Jouanneau devant une Cour d'assises pour "le crime de complicité de détention ou séquestration de mineur de 15 ans pendant plus de 7 jours et les délits connexes d'enlèvement de mineur par ascendant et de menace de mort sous condition". Il a immédiatement fait appel de cette décision.  "Mon client conteste tout, tant la procédure que les chefs d'accusation" expliquait alors son avocate. Si l'accusation de complicité de séquestration n'était pas retenue, ce n'est plus devant une cour d'Assises mais dans un tribunal correctionnel que Sylvain Jouanneau pourrait être amené à répondre de la disparition de son fils. La chambre de l'instruction de la Cour d'Appel fera connaître sa décision le 24 juin.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire mathis justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter