Les élections municipales de Pirou, Courseulles et Cabourg examinées par la justice

© P Latrouitte France 3 Basse-Normandie
© P Latrouitte France 3 Basse-Normandie

Le tribunal administratif de Caen a inversé les résultats de l'élection municipale de Pirou dans la Manche. Dans le Calvados, l'issue des scrutins de Courseulles-sur-Mer et Cabourg pourrait également être modifiée.

Par CM

Trois mois après la clôture du scrutin, les élections municipales continuent à faire l'actualité. A Pirou, commune de 1500 habitants dans la Manche, c'est finalement la perdante qui remporte la mairie. Lors du dépouillement du 23 mars dernier, 211 bulletins de la liste "Vivre Pirou" emmenée par Noelle Leforestier avaient été déclarés défectueux. La liste concurrente, "Ensemble pour Pirou", conduite par Michel Challe, remportait alors l'élection avec 58,5 % des suffrages et 437 voix.  La candidate malheureuse, Noelle Leforestier, maire de Pirou de 2001 à 2008, dénonçait alors un acte de malveillance et portait plainte contre X.

Trois mois plus tard, Noelle Leforestier s'apprête à retrouver le fauteuil de maire. Le tribunal administratif de Caen a décidé ce mardi que les 211 bulletins de la "discorde" n'étaient pas nuls. Les résultats du scrutin de mars dernier s'en trouvent donc inversés. Le nouveau maire et ses adjoints seront élus lors du prochain conseil municipal.

Le troisième tour des municipales, le temps des recours, n'est pas encore achevé en Basse-Normandie. La justice administrative se penche actuellement sur les scrutins de deux communes du Calvados. Pour le rapporteur public du tribunal administratif de Caen, les deux tours du scrutins doivent être annulés à Cabourg. L'élection s'était jouée à quatre voix.  La liste "couleurs Cabourg" (44,91% des suffrages), conduite par Pascal Sourbé, avait dénoncé plusieurs irrégularités concernant les signatures et déposé un recours. Les électeurs pourraient être prochainement amenés à retourner dans les bureaux de vote: les conclusions du rapporteur public sont généralement suivies par le tribunal.

A Courseulles-sur-Mer, le rapporteur préconise l'annulation de l'élection de Frédéric Pouille (sa liste "Courseulles en marche" avait initialement remporté le scrutin avec 52,28% des suffrages) pour "méconnaissance de l'article L231 du code électoral". Le tribunal administratif de Caen se prononcera sur ces deux cas d'ici une quinzaine de jour.


Sur le même sujet

Patrimoine vivant: Parurerie florale

Les + Lus