St Etienne du Rouvray : l'usine Copak détruite par un incendie

Le sinistre s'est déclaré vers 1 heure 30 dans la nuit de jeudi à vendredi 25 juillet, dans un local technique. L'usine Copak produit des détergents. Le site n'est pas classé Seveso. Une centaine de pompiers est intervenue toute la nuit. 

De la fumée était encore visible vendredi, sept heures après le début de l'incendie
De la fumée était encore visible vendredi, sept heures après le début de l'incendie © Hervé Colosio / France 3 Haute-Normandie
Il ne reste plus rien des 4500 mètres carrés de locaux. Le feu s'est déclenché dans un local technique contenant des produits chimiques. Ils sont utilisés par Copak pour produire des détergents. Le site n'est pas classé Seveso, mais il est soumis à autorisation. 

L'usine emploie 47 personnes qui se retrouvent au chômage technique. Mais selon le directeur de Copak, cet incendie ne signe pas la mort de l'entreprise car les formules, le trésor de guerre dans cette industrie, ont été sauvegardées.

© Hervé Colosio / France 3 Haute-Normandie

Quelques cent pompiers sont intervenus dès 1 heure 30 pour lutter contre les flammes. Le sinistre n'a pas fait de blessé. C'est un agent de sécurité qui a donné l'alerte. Le feu était trop important pour que ce dernier puisse l'éteindre par ses propres moyens.

La police a ouvert une enquête. Elle pourra lancer les premières constatations dès que les lieux auront été sécurisés par les soldats du feu. 

Plus d'informations prochainement. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter