• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

600 cartes de démarrage volées chez Renault Sandouville, près du Havre

Image d'illustration / © FRED TANNEAU / AFP
Image d'illustration / © FRED TANNEAU / AFP

Quatre intérimaires de l'usine Renault de Sandouville, près du Havre, sont accusés d'avoir volé 600 cartes magnétiques fin juillet. Ils ont été interpellés vendredi 1er août par la gendamerie de Saint-Romain-de-Colbosc et placés en garde à vue pour vol.

Par Marie du Mesnil-Adelée

Que comptaient-ils en faire exactement ? Ces cartes magnétiques servent de clé pour la plupart des véhicules Renault aujourd'hui. Pour ouvrir, fermer sa voiture. La faire démarrer aussi. Elles sont alimentées par une pile.

Les cartes subtilisées n'étaient pas encore programmées avec un véhicule en particulier. Donc inutilisables. Mais ce sont des objets facilement reprogrammables et donc recherchés sur le marché du trafic de véhicules.

Des suspects âgés de 27 à 42 ans


Les quatre intérimaires sont âgés de 27 à 42 ans et originaires du Nord-Pas-de-Calais. Ils ont été remis en liberté à l'issue de leur garde à vue. Ils devraient prochainement être présentés au procureur de la République du Havre. L'entreprise Renault, quant à elle, devrait déposer plainte dans les prochains jours.

Les cartes ont été saisies et rendues à l'usine.

Sur le même sujet

Vernon : dernier hommage à Michel de Decker

Les + Lus