• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Les bénévoles des JEM 2014 : les femmes et les hommes de l'ombre à l'honneur !

© AEP
© AEP

Depuis le début des JEM, les hommes et les femmes habillés de vert sont partout ! A l'accueil du public, aux guichets, aux abords des parkings, dans les carrières ou les boxes, ils sont plus de 3000 bénévoles à participer à cet événement international. Galerie de portraits...

Par Anne Elisabeth Philibert

Pas moins ​de 3000 bénévoles ont répondu à l'appel des organisateurs des Jeux Equestres Mondiaux 2014 en janvier dernier. Venus de toute la France, parfois même de l'étranger, ces hommes et ces femmes, habillés de vert, sont partout sur les sites. Ils sont environs 1800 à Caen, répartis entre le stade d'Ornano et le Zénith où ils sont environ 750.

Alia, 30 ans, Montpellier 


 / © AEP
/ © AEP



Alia est heureuse d'être bénévole, au plus près des sportifs et des chevaux. Cette chargée de formation en Languedoc-Roussillon a la chance de posséder  son propre cheval. Sa mission ici : assister les cavaliers et les chevaux dans la carrière du village des Jeux.

Alia est bénévole aux JEM


On les croise aux abords des parkings de voitures, dans les stades, aux guichets, dans les carrières, les boxes, auprès des juges pour les compétitions. Ils sont assistants d'orientation, guides, animateurs, cuisinier, vendeurs de billets : autant de "missions" diverses et variées qui leur permettent, à toutes et à tous, d'être au coeur de cet événement mondial. Parfois non sans difficulté.
 

Sophie, 41 ans et Hubert, 60 ans, Normandie

 / © AEP
/ © AEP


Pour Sophie, demandeuse d'emploi, les JEM sont une belle occasion de faire des rencontres enrichissantes. Hubert est retraité. C'est un grand habitué du monde associatif et des événements de ce genre. Pour preuve, c'est lui qui a la charge de former Sophie.
 

Sophie et Huber, bénévoles aux JEM

40% des bénévoles sont originaires de Normandie. Plus simple pour eux qui sont sur place de proposer leurs services. Pour les autres, le transport  en voiture, en train ou même en avion jusqu'à Caen ainsi que le logement est à leur charge. Si tous sont satisfaits de travailler dans une bonne ambiance et de vivre ce moment unique, les problèmes d'organisation, de communication au sein des équipes, les petits couacs et dysfonctionnements ne manquent pas, comme les bons moments...


Thomas, 19 ans, Amiens


Le jeune Thomas travaille dans la restauration. Il est aussi grand amateur de voltige. Pour lui, le plus dur c'est de commencer tôt le matin ! Etre bénévole, un sacerdoce ?  

Thomas, bénévole aux JEM

 

Alix, 24 ans, Bretagne 


Cette dentiste équin qui travaille entre la Bretagne et la région parisienne s'est portée volontaire pour les JEM. Non pas dans sa spécialité. La jeune femme aurait préféré être plus proche des cavaliers et des chevaux, elle est néanmoins ravie d'être assistante d'orientation pour le public...parfois difficile à gérer. 
 

Alix, 24 ans, bénévole aux JEM
 / © AEP
/ © AEP

 

Caroline, 42 ans, Tarn 

 / © AEP
/ © AEP


Si "l'amour est dans le pré", il peut aussi être aux Jeux Equestres Mondiaux avec Caroline...
A cette occasion, la jeune femme, qui travaille dans le milieu équestre dans le Tarn, découvre une autre profession : celle d'assistante régie et caméra pour la couverture des Jeux.
 

Caroline, bénévole aux JEM

 

Emey,18 ans, Limousin


Emey est venue participer aux JEM avec son professeur d'Education physique et toute sa classe. La jeune fille participe à une formation de juge pour la voltige. Sur le site des compétitions, elle est lapin bénévole. Elle explique en quoi cela consiste.

Emey bénévoles aux JEM 2014


Mathias, 20 ans, Damien 21 ans, Cyprien 18 ans, les bénévoles de la Mascotte, Région Parisienne 

 / © AEP
/ © AEP



La palme des bénévoles, c'est certainement à ce trio que l'on peut la décerner. Ces trois jeunes étudiants de la banlieue parisienne incarnent la Mascotte des Jeux Equestres Mondiaux 2014. Et la tâche n'est pas si simple. Imaginez, il faut se glisser dans une peluche géante, et il fait chaud là dedans ! C'est avec beaucoup d'humour qu'ils racontent leur expérience...
 

Les bénévoles de la Mascotte des JEM

 

Une aventure riche mais pas de tout repos


Ce sont deux semaines très fortes que vivent ces bénévoles, très fatiguantes aussi, dans des conditions parfois difficiles. Lorsque les micros s'éteignent, les langues se délient pour évoquer des volumes horaires parfois conséquents, des missions qui peuvent être loin de leurs compétences de base. Certains se sentent un peu livrés à eux même. Des problèmes d'organisation sont timidement pointés du doigt. Bref, si le plaisir d'être au coeur de l'événement est là, pas toujours facile d'être bénévole sur un événement d'une telle envergure.

A lire aussi

Sur le même sujet

Il y a 110 000 ans cette plage était une steppe

Les + Lus