Inter-Ikea, le centre commercial de trop sur l'agglo caennaise ?

En dix ans, l'offre a été littéralement décuplée autour de Caen. L'administration a autorisé l'ouverture. 228 000 m² de magasins
En dix ans, l'offre a été littéralement décuplée autour de Caen. L'administration a autorisé l'ouverture. 228 000 m² de magasins

Retoqué il y a deux ans, le centre commercial autour d'Ikea à Fleury-sur-Orne, vient d'être validé par Commission Nationale d’Aménagement Commercial. Plusieurs élus déplorent cette décision. L'agglomération serait au bord de la saturation commerciale.

Par CM

30 000 m2 de surface de vente avec un hypermarché, 15 magasins de moyenne surface et 70 boutiques pour un investissement de 200 millions d'euros. Le projet de centre commercial du géant du meuble suédois à Fleury-sur-Orne est loin d'être modeste. De quoi effrayer les commerçants caennais qui avait accueilli avec le sourire la décision de la Commission Nationale d’Aménagement Commercial (CNAC) de retoquer ce projet. Mais deux ans plus tard, cette même commission émet un avis contraire. De quoi ravir la municipalité de Fleury-sur-Orne. "Il y a à peu près 250 emplois dans le bâtiment pendant trois ans, avec des entreprises locales qui vont construire le centre commercial, ensuite il y aura 600 personnes qui viendront y travailler", plaide Claude Leclerc, maire adjoint chargé de l'urbanisme de la commune.

Dés l'annonce du feu vert de la CNAC, le maire de Caen et président de Caen-la-Mer a exprimé son opposition au projet. "Pour qu'il y ait d'avantage d'offre commercial, il faut qu'il y ait d'avantage de pouvoir d'achat, je pense que ce n'est pas le cas", affirme Joël Bruneau. Rodolphe Thomas, le maire d'Hérouville est sur la même ligne: "Inter Ikea va définitivement rompre un équilibre commercial déjà mis à mal ces dernières années et probablement  remettre  en cause les emplois dans ce secteur d’activité".

A gauche, Marie-Jeanne Gobert, conseillère municipale à Caen et vice-président de la Région, juge également cette décision néfaste mais déplore que "le Maire de Caen n’ait pas jugé utile de se déplacer et d’être présent à cette réunion pour exposer les arguments et s’opposer avec conviction à cette extension". L'élue communiste rappelle qu' "il y aura recours, mais celui-ci ne sera pas suspensif et les travaux pourront débuter".

Si les élus de tous bords semblent unanimement opposés au projet c'est qu'en 10 ans, l'offre commerciale a été décuplée sur l'agglomération caennaise: l'administration a autorisé l'ouverture de 228 000 m2 de magasin faisant de Caen-la-Mer l'une des agglos les mieux pourvues de France.

Les infrastructures routières étant déjà faites, l'ouverture de ce nouveau centre commercial devrait avoir lieu en 2018.

Reportage de Pierre-Marie Puaud et Gildas Marie
Intervenants:
- Claude Leclerc, maire adjoint chargé de l'urbanisme - Fleury-sur-Orne
- Joël Bruneau, maire de Caen (UMP) et président de Caen-la-mer


Interikea, le centre commercial de trop sur l'agglo caennaise ?

 

Sur le même sujet

Les + Lus