Le palmarès du 21e Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre dévoilé

La photo primée par le jury professionnel à Bayeux cette année. Des femmes brandissent des portraits de manifestants, le 13 avril 2014 à Diraz au Barhein. Ils ont été blessés alors qu'ils protestaient contre l'emprisonnement d'activistes politiques. / © AFP/Mohammed Al-Shaik
La photo primée par le jury professionnel à Bayeux cette année. Des femmes brandissent des portraits de manifestants, le 13 avril 2014 à Diraz au Barhein. Ils ont été blessés alors qu'ils protestaient contre l'emprisonnement d'activistes politiques. / © AFP/Mohammed Al-Shaik

Si la photo primée par le jury professionnel cette année, future affiche de l'édition 2015, témoigne des manifestations au Barhein, la guerre en Syrie occupe une place importante dans le palmarès 2014.

Par CM

Ce samedi matin, à quelques heures de la présentation du palmarès du Prix Bayeux-Calvados 2014, le journaliste de France Inter Eric Valmir, membre du jury, faisait état d'une tendance gore constatée dans la catégorie photo et  affirmait sur Twitter que le jury ne souhaitait pas suivre cette voie.



La photo retenue par le jury professionnel (voir en une de l'article) allie à la fois puissance et sobriété. Prise le 13 avril 2014 à Diraz, au Barhein, par le photographe de l'AFP Mohammed Al-Shaikh, elle montre des femmes brandissant des portraits de manifestants, blessés alors qu'ils protestaient contre l'emprisonnement d'activistes politiques. Depuis le soulèvement de 2011 en faveur de réformes démocratiques, de violentes manifestations ont fréquemment lieu dans des villages proches de la capitale  de ce petit pays du Golfe Persique.

La photo primée par le jury professionnel à Bayeux cette année. Des femmes brandissent des portraits de manifestants, le 13 avril 2014 à Diraz au Barhein. Ils ont été blessés alors qu'ils protestaient contre l'emprisonnement d'activistes politiques. / © AFP/Mohammed Al-Shaik
La photo primée par le jury professionnel à Bayeux cette année. Des femmes brandissent des portraits de manifestants, le 13 avril 2014 à Diraz au Barhein. Ils ont été blessés alors qu'ils protestaient contre l'emprisonnement d'activistes politiques. / © AFP/Mohammed Al-Shaik


Ce prix décerné ce samedi permet de mettre un coup de projecteur sur des faits peu médiatisés en France. Traditionnellement, la photographie primée par le jury professionnel est utilisée pour l'affiche de l'édition suivante.

Le public, lui, a primé une photo nettement plus choquante. On y voit un jeune syrien, les yeux bandés, à genoux devant l'homme qui va l'exécuter publiquement, dans la ville de Keferghan, près d'Alep. La photo est signée du photographe de l'agence Sipa Press Emin Ozmen.

La photo primée par le public lors de la 21e édition du Prix Bayeux-Calvados. / © Emin Ozmen/Sipa Press
La photo primée par le public lors de la 21e édition du Prix Bayeux-Calvados. / © Emin Ozmen/Sipa Press

La guerre en Syrie occupe une place importante dans le palmarès 2014 du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. Outre le prix du public dans la catégorie photo, ce sujet est également abordé par: 
  • Anthony Loyd, 1er prix dans la catégorie presse écrite, pour l'article "I thought of Hakim as a friend. Then he shot me" publié dans The Times,
  • Lyse Doucet, lauréate du trophée télévision - Prix de la Région Basse-Normandie, avec un reportage sur Yarmouk pour BBC News
  • Marcel Mettelsiefen, lauréat du trophée télévision grand format (Prix Scam) avec  "Syrie: la vie, osbtinément" pour Arte Reportage
  • Iann Pannell, lauréat du prix Varenne des lycéens de Basse-Normandie, avec son reportage "Attaque chimique sur une école" pour BBC News
Les autres prix décernés lors de cette 21e édition du Prix Bayeux-Calvados:
  • Trophée radio - Prix du comité du Débarquement décerné au journaliste de France Inter Olivier Poujade pour son reportage "L'opération Sangaris dans le piège de Bangui" en Centrafrique.
Ce contenu n'est plus disponible


  • Le Prix du jeune reporter (photo) attribué à Alexey Furman (EPA) pour un reproatge sur "La crise ukrainienne"
  • Le trophée du web journalisme attribué à Gerald Holubowicz, Maria Morina, Oksana Yushko et Anna Shpakova pour "Grozny: nine cities"
  • Le Prix Ouest-France - Jean Marin (presse écrite) récompense cette année la journaliste du Point Claire Meynial pour son reportage "Dans le village martyr de Boko Haram" au Nigeria.

Reportage de Matthieu Bellinghen et Cyril Duponchel
Intervenants:
- Lyse Doucet, journaliste à la BBC
- Extrait de "Syrie, la vie obstinément" de Marcel Mettelsiefen
- Jon Randal, président du jury et ancien correspondant du Washington Post

Le palmarès du 21e µprix Bayeux - Calvados

 

Sur le même sujet

Lillebonne : la saison 2018-2019 au théâtre Juliobona

Les + Lus