Caen tient tête à Bordeaux mais pointe dans la zone rouge

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM avec AFP

Dominé en première période, les Bas-Normands ont réussi à arracher le nul en Aquitaine grâce à Hervé Bazile. Malgré cette belle performance face à l'un des poids lourds du championnat, Caen est désormais relégable. 

"Je pense que Caen méritait les trois points et pas nous", a commenté Willy Sagnol, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux,pointant "certains comportements qui montrent que l'on est dans une phase compliquée. Je me sens un peu honteux par rapport au spectacle proposé même si dans une saison cela arrive". Poussifs, les Girondins, avec Faubert aligné en défense centrale, ont eu du mal à prendre la mesure des Malherbistes, entreprenants et pas loin de faire mouche sur un coup-franc excentré de Ferret que Koita reprenait de la tête sur le poteau sortant de Carrasso visiblement sur la trajectoire (8e).



Pour trouver trace d'une offensive bordelaise, le public de Chaban-Delmas a attendu un long moment mais il s'est satisfait du penalty obtenu par les siens après une reprise de Poko, déviée, qui percutait le bras gauche de Calvé (21e), sentence transformée sans trembler par Diabaté (1-0). "Bien que l'on soit mené, je n'avais pas le sentiment que cette équipe bordelaise était très sereine. A la mi-temps, les joueurs étaient aussi convaincus de ça", explique Patrice Garande.



Avec des côtés de plus en plus vifs, les Normands ont posé de gros problèmes à ceux de Sagnol, au bord de la rupture à plusieurs reprises notamment en seconde période avec un Bazile percutant. Le gaucher normand, entré en jeu après la blessure de Koita (entorse de la cheville, 34e), s'est livré à un véritable duel avec Carrasso. La première manche était remportée par le portier bordelais au prix d'une parade-réflexe sublime sur une frappe à bout portant de Bazile qui avait enrhumé au passage Poundjé et Plasil (39e).



La deuxième voyait le Caennais prendre une revanche éclatante. Suite à un une-deux avec Ferret, il débordait le long de la ligne de sortie de but et, au lieu de centrer, ajustait tranquillement une frappe dans le but déserté par Carrasso (77e) pour une égalisation somme toute logique.



Malgré cette belle performance face à l'un des poids-lourds du championnat, Caen est désormais dans la zone rouge. Le coach bas-normand semblait toutefois satisfait et faisait preuve d'un certain optimisme: "C'est bien, on est en progrès, on n'a pas pas pris de but à la dernière minute, des petits détails qui sont importants pour moi. Maintenant il faut gagner contre Lorient pour se mettre dans une situation beaucoup plus confortable. Notre salut va passer par des performances, une efficacité, une identité de jeu, une façon de jouer sur la durée. Qu'on soit relégable quelque fois dans la saison, on est préparé à ça"









Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité