Alain Lambert demande au préfet d'assurer la qualité de l'eau à proximité du site GDE

Selon le Journal de l'Orne, le président du conseil Général, également président du syndicat départemental de l’eau, aurait adressé un courrier au représentant de l'Etat pour lui demander d'assurer la qualité de l'eau du bassin de l'Orne où se trouve Nonant-le-Pin.

Mis en cause par le magazine "Pièces à conviction", Alain Lambert se voit de nouveau associé au centre d'enfouissemement des déchets de GDE à Nonant-le-Pin. Mais il endosse cette fois-ci le rôle de défenseur de l'environnement et de la santé des habitants de l'Orne.

Nos confrères du Journal de l'Orne révèlent ce jeudi que le président du Conseil Général de l'Orne a adressé au préfet du département un courrier dans lequel il lui demande d'assurer la qualité de l'eau du bassin de l'Orne, un bassin en tête duquel est implanté le site GDE de Nonant-le-Pin. Les opposants au centre d'enfouissement des déchets ont à maintes reprises mis en garde contre la pollution de la nappe phréatique.

C'est en tant que président du syndicat départemental de l’eau qu'Alain Lambert a interpellé le représentant de l'Etat. Selon le Journal de l'Orne, cette démarche fait suite à une lettre rédigée par le maire et président du syndicat d’eau d’Almenêches (proche de Noanant-le-Pin) sur cette question, une lettre signée par les maires de plusieurs communes avoisinantes.


L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité