Nonant-le-Pin: nouvelle occupation devant GDE

© Damien Migniau
© Damien Migniau

En début d'après-midi, 100 à 150 opposants à la décharge GDE ont à nouveau investit l'entrée du site. Ils avaient occupé les lieux, pendant un an, et s'étaient fait déloger début octobre. Les militants devaient normalement manifester au Haras du Pin, puis ils ont changé d'avis.

Par E.F

Ils devaient manifester au Haras National du Pin. Et puis, hier soir, les opposants au site ont appris que GDE demandait la récusation de l'expert mandaté par le tribunal d'Argentan. Ce professionnel était chargé d'analyser l'eau du ruisseau du Plessis pour vérifier si elle était polluée.


Nouveau blocage des opposants devant GDE

En début d'après-midi, 100 à 150 opposants se sont donc dirigés vers les lieux, cachés dans des bétaillères. Arrivés sur place à Nonant-le-Pin, ils improvisent une nouvelle occupation de l'entrée du site. Il y a un aspect pratique qui motive le choix des manifestants. En effet, la parcelle située juste devant les grilles n'appartiendrait pas à l'entreprise. Il n'y aurait pas de titre de propriété pour ce petit bout de terrain. 


GDE demande la récusation de l'expert mandaté par le tribunal d'Argentan

"GDE estime que l’Expert judiciaire, en choisissant délibérément et de façon systématique, d’écarter les résultats contradictoires démontrant l’absence de pollution, a manqué de façon flagrante à son devoir d’objectivité et d’impartialité." Dans un communiqué de presse l'entreprise explique ainsi son choix de demande de récusation de l'expert judiciaire mandaté le 26 mai 2014 par le TGI d'Argentan. Pour les responsables de la décharge, " l’expert a choisi d’écarter systématiquement les analyses contradictoires qui démontrent l’absence de pollution, pour ne se fonder exclusivement que sur une unique analyse de mars 2014, non contradictoire". Pour l'analyse non contradictoire: la direction de GDE fait allusion à l'étude de Pierre de Brétizel, réalisée en mars 2013. Dans cette analyse scientifique il est affirmé qu'il y aurait pollution du ruisseau Du Plessis. Quant aux analyses dites "contradictoires", les responsables du groupe font référence à un autre rapport du 18 juillet 2014 réalisé également sur ordonnance du tribunal. Cette étude écarte la présence de pollution dans le ruisseau. 

Reportage Damien Migniau et Nicolas Corbard
Nonant-le-Pin: nouvelle occupation devant GDE

Emilie Dehault: Front de Résistance de l'Orne
Jean-Pierre Fontaine: maire de Macé
Noëlle Sandoz: Présidente de l'association Nonant Environnement

A lire aussi

Sur le même sujet

Festival Ouest Park au Havre

Les + Lus