Feuilleton : Les huîtres de Normandie

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

Traditionnellement, les huîtres s'invitent aux repas de fête en Basse-Normandie. Mais cette année encore, elle se fera plus rare car une maladie continue de décimer la production. A quelques jours de Noël, ce feuilleton nous emmène faire le tour des parcs ostréicoles de la région bas-normande.

Par CG et P.M. Puaud

Cette semaine, le feuilleton est consacré à l'un des produits phare de Noël : l'huître.
C'est assez peu connu, mais la Normandie est la principale région de production en France. Une grande partie de la production est vendue à des grossistes charentais qui en finissent l'élevage et la vendent sous l'apellation "Huître charentaise".
En Normandie cette année, comme partout, les ostréiculteurs sont très affectés par la mortalité du naissain qui touche tous les bassins ostréicoles. En France, depuis 2008, la production est passée de 150 000  tonnes à 80 000 tonnes par an.
Depuis l'année dernière, les huîtres adultes, celles qui sont bonnes à vendre, sont à leur tour emportées par de mystérieuses bactéries. A la veille des fêtes, le manque à gagner s'annonce conséquent pour certains ostréiculteurs. 

Un feuilleton proposé par Pierre-Marie Puaud, Matthieu Bellinghen, Joséphine Minfir et Sylvain Ledey


Episode 1 Ostréiculteur dans la baie des Veys, une histoire de famille


A Gefosse-Fontenay, dans la baie des Veys, nous avons suivi Patrick Perdriel, l'un des pionniers de l'ostréiculture. Il produit des huîtres depuis 40 ans, et cette année n'est pas loin d'être la plus mauvaise : les poches "sonnent le creux". Cependant, la passion ne le quitte pas. 
Les huîtres de Normandie Feuilleton épisode 1 sur 4
Intervenants :
Patrick Perdriel, ostréiculteur
Jacqueline Perdriel


Episode 2 :  Utah Beach : un bassin d'exception pour les huîtres


Pour ce deuxième épisode, direction Utah Beach : c'est le plus petit et le plus méconnu des bassins ostréicole. C'est là qu'exerce une des rares femmes ostréicultrice. Chantal Lamy dirige une entreprise de sept personnes pour produire une huître d'exception et fait preuve d'un courage salué par son entourage professionnel.
Huîtres de Normandie Feuilleton 2 sur 4

Intervenants :
Chantal Lamy, ostréicultrice
Jean-Noël Lamy, mari de Chantal
 

Episode 3 : Le goût des profondeurs de l'huître de Blainville-sur-mer


L'ostréiculture souffre, ce qui n'empêche pas certains de se lancer, d'embrasser ce métier difficile. Sur la côte ouest du Cotentin, à Blainville sur mer, le dernier à s'être installé s'appelle Loïc Danlos. Il produit des huîtres de pleine mer qu'il vend sur les marchés au prix de très longues journées de travail.

Huîtres de Normandie Feuilleton 3 sur 4

Intervenant :
Loïc Danlos, ostréiculteur
 

Episode 4 St Vaast-la-Hougue, berceau des huîtres de Normandie


Saint-Vaast-la-Hougue, l'un des plus anciens bassin de production d'huîtres, sans doute aussi le plus connu. Si beaucoup d'ostréiculteurs continuent de vendre leurs huîtres en gros en Charente ou dans le bassin d'Arcachon, la jeune génération cherche à valoriser l'identité et le caractère des huîtres de Saint-Vaast. C'est le cas de Christian de Longcamp, un adepte de l'huître traditionnelle, qui cherche à maîtriser sa production, du naissain, jusqu'à la table du consommateur.

Huîtres de Normandie Feuilleton 4 sur 4
Intervenant :
Christian de Longcamp, ostréiculteur

Les sites de production ostréicoles de Basse-Normandie (en rouge sur la carte)
 / © Ifremer
/ © Ifremer

Connaissez-vous les quatre crus des huîtres de Normandie ?

La production ostréicole normande recouvre quatre "crus" différents aux goûts et aux caractéristiques bien distincts. 

  • Les savoureuses de la Côte de Nacre, à la saveur tonique. La production se trouve à l’extrémité Est du site historique d’Arromanches, surle site ostréicole de Meuvaines-Asnelles, créé au début des années 1990.
  • Les irrésistibles d’Isigny sur Mer, douces et croquantes. Bordée par Utah Beach, Isigny-sur-Mer et Grandcamp-Maisy, la Baie des Veys est arrosée en permanence par plusieurs rivières du bocage normand. L’huître d’Isigny est reconnaissable à sa chair douce et croquante. C’est l’huître qui s’accommode le mieux aux préparations culinaires. Le centre le plus récent s’est développé à Utah Beach, qui donne également des produits d’une qualité exceptionnelle.
  • Les fameuses Saint-Vaast, charnues et iodées. Le bassin ostréicole de Saint-Vaast la Hougue et de l’île de Tatihou, sur la côte Est du Cotentin, est le plus ancien de la région. À la fois iodée et charnue, l’huître de Saint-Vaast se caractérise par son goût de noisette.
  • Les huîtres de la côte Ouest du Cotentin, au goût corsé. Sur la côte Ouest du Cotentin, de la baie de Granville à Port-bail, en passant par Agon-Coutainville, Blainville-sur-Mer et Gouville, les parcs à huître sont exposés aux vents du large et aux puissants courants des marées. C’est le domaine de l’huître dite de « pleine mer », caractérisée par son parfum iodé et son goût corsé.

Plus d'infos sur le site http://www.huitres-normandie.com/

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus