Chiens maltraités: 131 000 euros d'amende et de la prison pour les éleveurs

Le 30 janvier 2013, près de 200 chiens avaient été saisis dans des élevages insalubres situés à Saint-Fraimbault et à Ciral, dans l'Orne. Les deux propriétaires ont été condamnés ce mercredi par le tribunal d'Alençon.

A Ciral et Saint-Frambault, dans l'Orne, les chiens avaient été retrouvés décharnés , dans leurs excréments.
A Ciral et Saint-Frambault, dans l'Orne, les chiens avaient été retrouvés décharnés , dans leurs excréments.
Le 30 janvier 2013, la brigade de gendarmerie de Carrouges et la DDPP de l’Orne procédait à la saisie de 190 chiens, dont de nombreux chiots, à Saint-Fraimbault, près d'Alençon, et à Ciral, sur deux sites appartenant à un même éleveur. La Fondation 30 30 millions d'amis, sollicitée par les autorités, notait alors  les animaux étaient détenus dans "des conditions indignes et inadéquates avec leurs besoins les plus élémentaires. Certains animaux sont dans un état de cachexie alarmant (ndlr: très affaiblis car mal nourris) et des blessures non soignées ont été observées". L'association s'était portée civile dans cette affaire.

Ce mercredi, le tribunal correctionnel d'Alençon a rendu son jugement en l'absence des deux éleveurs poursuivis. Le couple de propriétaires a été condamnés à verser 131 000 euros (dont 11 321 euros à la Fondation 30 millions d'amis et la SPA). L'homme et la femme, âgés de 42 et 38 ans, ont également été condamnés chacun à 8 mois de prison avec sursis. Ils ont également interdiction d'exercer toute profession en lien avec les animaux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice animaux
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter