Saisie de produits stupéfiants sur les hauteurs de Rouen

Les policiers affectés à la zone de sécurité prioritaire des Hauts de Rouen ont arrêté trois personnes suspectées d'être des trafiquants de drogue

De l'héroïne et de la résine de  cannabis

C'est un simple contrôle d'une voiture qui a débouché sur la découverte de produits stupéfiants. Les faits remontent au 7 mars 2015 quand les policiers de la brigade spécialisée de terrain affectés à la zone de sécurité prioritaire (ZSP) des Hauts de Rouen décident de contrôler une Mini Cooper qui circule dans le quartier de Grieu. Mais la voiture ne s'arrête pas, accélère et prend la fuite en direction du quartier de la Grand-Mare, poursuivie par les policiers qui ont actionné leur sirène deux tons et allumé leur gyrophare.

Le conducteur de la Mini, fonce, prend des risques et commet de nombreuses infractions, avant de redescendre vers Rouen, où subitement, victime d'une panne, le moteur s'arrête. Les quatre occupants sortent alors précipitamment et prennent la fuite en courant pour tenter d'échapper aux policiers qui les talonnent.
Trois individus sont rattrapés et arrêtés
. Mais le quatrième, passager de la Mini Cooper, parvient à échapper à ses poursuivants. En courant il se débarrasse d'un sac qu'il lance en direction d'une habitation. Le sac heurte les volets d'une maison, ce qui réveille ses occupants qui sortent, découvrent le sac et appellent la police.

Analysé par les spécialistes de la brigade des stups, le contenu du sac (deux paquets plastifiés de couleur sombre) va permettre de déterminer qu'il s'agit de 5 pains de résine de cannabis et d'un kilo d'héroïne. Selon un des enquêteurs, il s'agit de l'héroïne de "très bonne qualité", qui "fortement compressée" était destinée à être coupée et mélangée pour la revente au détail, à raison de 20 euros le gramme !

Connus des services de police

Alors que le quatrième homme court toujours, les trois autres occupants de la voiture sont ramenés à l'hôtel de police. Il s'agit de trois rouennais âgés de 23, 24 et 25 ans bien connus des services de police pour avoir été impliqués dans d'autres affaires. Placés en garde à vue ils ont été entendus par les policiers alors qu'une enquête était ouverte pour trafic de stupéfiants.

Une enquête qui se poursuit encore ce jeudi matin (12 mars) pour tenter de déterminer la responsabilité de chacun des protagonistes, et d'arrêter celui qui est en fuite…

Photo : le contenu du sac avec en haut l'héroïne et en bas, la résine de cannabis