Christiane Petit, l'une des dernières “Rochambelles”, s'est éteinte

De gauche à droite, en haut: Edith Vézy, Michette Duhamel, Zizon Sicot, Danielle Heintz, Christiane Petit. En bas: Lucie Delplancke, Arlette d'Hautefeuille, Suzanne Torrès, Nicole Mangini. Parc de Bagatelle, Boulogne-Billancourt, août 1944 / © © Mémorial Leclerc / Les Filles de la DB
De gauche à droite, en haut: Edith Vézy, Michette Duhamel, Zizon Sicot, Danielle Heintz, Christiane Petit. En bas: Lucie Delplancke, Arlette d'Hautefeuille, Suzanne Torrès, Nicole Mangini. Parc de Bagatelle, Boulogne-Billancourt, août 1944 / © © Mémorial Leclerc / Les Filles de la DB

Christiane Petit, l'une des dernières "Rochambelles", les conductrices ambulancières pendant la Deuxième guerre mondiale, est décédée samedi à l'âge de 95 ans. 

Par avec AFP

C'est devenue au fil des années, un événement extrêmement populaire à Caen. L'an dernier, "La Rochambelle" avait réuni 20 000 participantes. Cette course, exclusivement féminine, oeuvre pour la recherche contre le cancer du sein. Elle rend aussi hommage aux Rochambelles, une unité d'infirmières volontaires engagées au combat lors de la libération de l'Europe et l'une des deux seules unités féminines à être engagées sur le front européen. L'une des ses dernières représentantes, Christiane Petit, s'est éteinte samedi à Paris à l'âge de 95 ans.

Née le 10 mai 1919, Christiane Petit était chevalier de la Légion d'honneur et avait reçu la croix de guerre 1939-1945. Cette ancienne conductrice infirmière intégrée au 13e bataillon médical de la 2e division blindée, l'unité militaire française commandée par le général Leclerc qui avait participé à la campagne de Normandie, à la libération de Paris le 25 août 1944 et à la campagne d'Allemagne.

Le groupe Rochambeau avait été créé aux Etats-Unis pendant la guerre par l'Américaine Florence Conrad qui avait levé des fonds pour l'achat de dix-neuf ambulances Dodge et qui fut la première commandante de l'unité. L'unité Rochambeau (36 femmes), en hommage au comte de Rochambeau, compagnon de La Fayette, a compté, en France, puis en Indochine, un total de 72 conductrices ambulancières.

La division Leclerc comptait une autre unité d'ambulancières, les Marinettes (surnom des neuf ambulancières du Régiment blindé de fusiliers-marins), dont la dernière représentante, Cécile de Jerphanion, est décédée au mois de mars 2008.

Au volant de leurs ambulances Dodge WC54, véhicules 4x4 de trois tonnes, les Rochambelles et les Marinettes allaient recueillir les blessés au plus près du front pour les acheminer à l'arrière. Plusieurs sont mortes, ont disparu ou ont été blessées en opération.


Retour sur l'histoire des Rochambelles avec Pierre-Jean Vergnes

L'histoire des Rochambelles

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus