• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Rapport Duron : le gouvernement rendra ses premiers arbitrages avant l'été et décisions définitives mi-2016

© France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie

Le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies indique que le gouvernement prendrait ses premières décisions avant la fin du mois de juin, suite à la remise du rapport Duron sur les trains Intercités. Et décisions "complètes et cohérentes" mi-2016, après les élections Régionales.

Par Alexandra Huctin

"De premières décisions du gouvernement interviendront avant la fin du mois de juin pour définir les bases de cette convention", entre l'Etat et la SNCF, qui définit les modalités d'exploitation des Intercités, ou Trains d'équilibre du territoire (TET), a annoncé Alain Vidalies, lors d'une conférence de presse.

Discussion avec les élus et préfet coordonnateur 

Le rapport, et les concertations avec les parlementaires et élus locaux qui doivent en découler, "permettront de prendre mi-2016 des décisions complètes et cohérentes permettant de faire évoluer les TET en tenant compte des préconisations formulées par la commission", a détaillé le secrétaire d'Etat.
Par ailleurs, il a indiqué qu'il nommerait "rapidement un préfet coordonnateur chargé de cette mission".


Un rapport salué 


Alain Vidalies a salué le rapport rendu mardi, un "socle solide sur lequel je vais pouvoir m'appuyer pour définir les TET de demain", et a affirmé souhaiter "que la concertation avec les acteurs locaux soit un préalable à toute décision de l'évolution de l'offre. Je souhaite d'ores et déjà engager des discussions avec les régions qui le souhaitent".


Après les Elections Régionales 

"Les discussions se prolongeront, pour les lignes les plus complexes, avec les nouveaux exécutifs régionaux (élus fin 2015, ndlr) en 2016", a-t-il encore détaillé.
"Le renouvellement du matériel roulant, c'est confirmé, est un enjeu fort, pour l'amélioration de l'image du service", a souligné Alain Vidalies, ajoutant que "la SNCF doit donc d'ores et déjà étudier les caractéristiques et les modalités d'acquisition du matériel roulant selon les mesures proposées par la commission".


"Le mode ferroviaire n'est pas pertinent partout"


"Il ne s'agit pas de concentrer l'offre de transport sur les liaisons rentables mais au contraire de tenir compte des enjeux d'aménagement du territoire. Toutefois, le mode ferroviaire n'est pas pertinent partout", a encore commenté le secrétaire
d'Etat aux Transports.



Sur le même sujet

Stéphane Bern lance les Journées du patrimoine - septembre 2019

Les + Lus