47 histoires policières étranges de Normandie basées sur des faits réels

La réalité dépasse souvent la fiction. C'est ce que démontrent ces 47 histoires compilées par l'historien, et ancien colonel de gendarmerie, Jean-Paul Lefebvre-Filleau, dans son livre "Histoires insolites de Normandie, de l'étrange au diabolique" chez OREP éditions.

"Je ne fais pas de cauchemars !", assure Jean-Paul Lefebvre-Filleau, l'auteur du livre "Histoires insolites de Normandie, de l'étrange au diabolique". Pourtant, il y aurait de quoi, tant les 47 courts récits, dont certains récents, font froid dans le dos. Quelques exemples...

Le suicidé d'Etretat 

Parmi les affaires qu'il a bien connues lui-même en tant qu'ancien officier de gendarmerie : celle du suicidé d'Etretat. En mai 1990, les gendarmes enquêtent sur un homme qui s'est jeté du haut des falaises. Un suicidé dont ils ignoraient le nom lorsqu'un hôtelier les avisa d'une lettre laissée dans une chambre par un deséspéré. La famille fut avisée et reconnut le corps. Un certain Claude Lombard, receveur des postes, qui venait d'être mis à pied et licencié. Le dossier était clos jusqu'à ce que ce Claude Lombard réapparut devant sa femme. Il avait bien écrit la lettre mais avait changé d'avis. Le même jour, un autre homme lui ressemblant comme deux gouttes d'eau, avait donc également sauté des falaises ! 

Le voleur pris au piège à l'Aigle

En 1999, un médecin, qui possédait une résidence secondaire dans la région de L'Aigle (Orne), s'étonne de l'odeur diffuse dans sa maison. Le cadavre d'un jeune-homme coincé dans le conduit de cheminée est retrouvé. Selon les premières constatations, il aurait tenté de rentrer par les fenêtres avant d'opter pour la cheminée... bouchée au fond par une grille. Il aurait alors demander de l'aide à son frère, qui, stressé et roulant sans doute trop vite, n'est jamais revenu, victime ce même soir, d'un accident de la route. 

 

 

La dame blanche de Lessay 

En 1970, une jeune-fille prénommée Gabrielle fut tuée dans un accident de voiture sur le canton de Lessay, dans la Manche. Une nuit, un couple circulant en coupé, s'arrêta prendre en stop une jeune-fille vêtue de blanc. Mme Dubois sortit de la voiture, débloqua son siège avant pour laisser entrer la jeune-fille à l'arrière. ils discutèrent avec elle. Après quelques minutes de silence, le docteur constata dans le rétroviseur que la jeune-femme avait disparu ! 

Le Pays de Caux, pays de sorcellerie 

Le recueil compte au total 47 histoires qui se sont déroulées dans les 5 départements normands, pour la plupart au XXème et XXIème sicèle. 

Ces histoires ne sont pas nées de l'imagination de Jean-Paul lefebvre-Filleau. Ses sources sont les procès verbaux d'époque, les archives, les témoins ou les journalistes qui ont couvert ces affaires.

On constate beaucoup d'affaires de sorcellerie, notamment dans le Pays de Caux !

"Depuis la nuit des temps, les Cauchois prennent au sérieux les phénomènes paranormaux. Ils se méfient, en particulier, des sorciers qui ont la réputation de jeter des sorts sur les hommes et sur les animaux. Jadis, pour se prémunir d'éventuels maléfices, ils aspergeaient une branche d'églantier ou de buis béni au linteau de la porte d'entrée". Mais sur les histoires de sorcellerie, la Manche n'est pas en reste. 

Jean-Paul Lefebvre-Filleau sera au salon du livre de Cheux (Calvados) le dimanche 21 novembre. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
livres littérature culture police société sécurité