A13 : le tronçon fermé entre Paris et la Normandie rouvrira finalement avec un peu d'avance

La portion de l'autoroute A13 située entre le boulevard périphérique parisien et l'A86, fermée depuis le 18 avril 2024 depuis la découverte de fissures, va être rouverte aux véhicules légers sur une voie dans le sens province-Paris à partir de vendredi 10 mai 2024.

Voilà une nouvelle qui devrait arranger les Parisiens venus faire le pont de l'Ascension en Normandie. La préfecture des Hauts-de-Seine avait évoqué une réouverture partielle samedi 11 mai. C'est finalement avec une légère avance que le tronçon de l'A13 entre Vaucresson (Hauts-de-Seine) et Paris rouvrira partiellement.

Les travaux engagés permettent "la réouverture de la circulation, dès le vendredi 10 mai après-midi, sur une seule voie de circulation", explique la préfecture dans un communiqué où elle précise que "l'interdiction aux poids-lourd est maintenue".

Réouverture partielle dans un seul sens

La réouverture partielle concerne cependant les véhicules légers et seulement sur une voie dans le sens province-Paris.

Dans le sens inverse, en revanche, "une perspective de réouverture à la circulation est envisagée à la fin de mois de juin", ajoute la même source. Les travaux envisagés impliquent notamment une ouverture de la chaussée sur près de cinq mètres de profondeur.

La préfecture des Hauts-de-Seine avait annoncé le 18 avril au soir la fermeture de cette portion d'autoroute très empruntée à l'ouest de Paris pour des raisons de sécurité à la suite de "mouvements de terrain". 

"À l'occasion d'une fermeture programmée de l'autoroute pour travaux, une fissure transversale de l'A13 sur le secteur de Saint-Cloud a été observée", avait-elle indiqué.

Une autoroute très empruntée pour rejoindre la Normandie

L'autoroute A13 relie Paris à Caen, en Normandie, en passant au sud de Rouen. Elle est particulièrement empruntée par les Parisiens souhaitant se rendre sur la côte normande.

Pour faire face à la saturation des itinéraires bis, la gratuité de l'A14, une alternative envisageable mais payante sur la zone concernée, avait été demandée par certains responsables politiques, dont la présidente du conseil régional d'Ile-de-France Valérie Pécresse.

L'État s'est finalement engagé à prendre en charge 50% du péage de l'A14 pour les covoitureurs - véhicules avec au moins deux passagers -, uniquement en semaine et aux heures de pointe, depuis le 6 mai.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité