Abattoir AIM: l'Etat débloque les aides

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Sadouni
700 animaux sont abattus quotidiennement sur le site de Sainte-Cécile depuis le redémarrage de l'activité
700 animaux sont abattus quotidiennement sur le site de Sainte-Cécile depuis le redémarrage de l'activité

Repris par les salariés il y a 3 mois, l'abattoir de Sainte-Cécile, dans la Manche, attendait avec impatience les 2,5 millions promis par l'Etat au mois de mars.

Le Conseil Régional nous apprend qu'un premier prêt d'1,5 million d'euros vient d'être versé. Reste 1 million, qui sera versé en juillet.

En respectant ses engagements, l’Etat va permettre à la société, qui emploie aujourd’hui plus de 200 salariés, de conforter la reprise de son activité (Laurent Beauvais)

Le rappel des faits


Les abattoirs AIM employaient 450 salariés à Sainte-Cécile (Manche) et à Vire (Calvados) et 150 à Antrain (Ille-et-Vilaine).

Sainte-Cécile abattait et commercialisait 380 000 porcs charcutiers par an et a été victime de la concurrence à bas coût des jambons espagnols et allemands. Il s'agit du dernier abattoir en Basse-Normandie.

Pour accéder à nos articles, cliquez




 


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.