Après six matchs sans victoire, le Stade Malherbe plonge à l'avant dernière place de ligue 1

Le Stade Malherbe va-t-il rester en ligue 1, l'an prochain ? La question commence à se poser après la défaite 1-0 ce mercredi soir de Caen face à Nantes, à domicile, alors que les canaris ont été réduits à dix en première période.
L'entraîneur, Fabien Mercadal, lors de la rencontre Caen-Nantes, où son équipe s'est inclinée 1-0
L'entraîneur, Fabien Mercadal, lors de la rencontre Caen-Nantes, où son équipe s'est inclinée 1-0 © Stéphane Geufroi PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
C'était une triste soirée au Stade Malherbe. D'abord, un moment d'émotion a envahi le stade pour rendre hommage à Emiliano Sala, l'ex-star du FC Nantes, qui avait passé six mois à Caen en 2015.
 
Le footballeur argentin portait le numéro 14 lorsqu'il évoluait au Stade Malherbe
Le footballeur argentin portait le numéro 14 lorsqu'il évoluait au Stade Malherbe © Stéphane Geufroi PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
 

Une défaite malgré une supériorité numérique

Sur le papier, le scénario était favorable aux normands. Ils jouaient devant leur public, sur leur pelouse. Pendant une heure, les nantais ont été réduits à 10 contre 11, suite à une expulsion de Girotto. Et les malherbistes n'ont pas su en profiter. A aucun moment, les caennais se sont montrés dangereux. A tel point que les supporters en deuxième période ont scandé : « Direction démission » et autre « Sergent démission » !

A la fin de la rencontre - 80ème minute - les caennais ont été sanctionnés par un penalty, suite à un accrochage de Djiku sur Waris (78e). Et c'est ainsi que Nantes inscrit le seul but de la soirée - grâce à Rongier, du droit, à contre-pied. Le capitaine nantais offre une victoire cruciale à son équipe, qui se trouvait aussi en mauvaise posture suite à une série de cinq matchs sans succès.

Du staff aux joueurs, en passant par les supporters, la déception est palpable : 

Fred Guilbert, joueur du SM Caen : "On joue avec la carrière des employés du club, j'espère que tout le monde s'en rend compte. Il faut redresser la barre le plus vite possible." Fabien Mercadal, entraîneur du SM Caen : "C'est un sentiment de honte... Les supporters ont joué le jeu, on peut comprendre qu'ils soient déçus."
 
ITV Fabien Mercadal, entraîneur du SM caen , suite à la défaite contre Nantes
​​​​​​​
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sm caen football sport