Aucun match de football amateur régional ce week-end en Normandie

Intempéries et grève d'arbitres ont fini par rendre le football impraticable ce week-end du 14 et 15 décembre 2019 pour les amateurs. Une centaine de matchs est reporté.

© 6PA
La question était restée en suspens hier soir. La Ligue de football de Normandie nous disait qu'elle ne reporterait pas les matchs pour cause de grève d'arbitres, après deux agressions en une semaine d'hommes en noir en Normandie.
 
Mais le vent et la pluie ont donné le tacle décisif finalement.
"Au delà d'un certain pourcentage d'arrêtés municipaux, on préfère reporter tous les matches, même si certains auraient pu être joués sur des terrains synthétiques. C'est plus simple pour l'organisation", a indiqué à l'AFP un responsable de la Ligue.

C'est plus simple pour l'organisation


C'est déjà la deuxième fois en un mois que la quantité de terrains impraticables incite la Ligue à reporter les matches de niveau régional, après un week-end difficile à la mi-novembre.
En revanche, les matches de Ligue 2 et ceux relevant de l'autorité de la FFF, en National, Coupe Gambardella et Coupe de France féminine, sont maintenus.
    
Ce report global pour cause de météo intervient alors que les arbitres normands avaient décidé d'exercer un droit de retrait et donc de ne pas se déplacer
ce week-end, deux des leurs ayant été agressés récemment.

Dimanche dernier, l'arbitre officiel d'un match de deuxième division régionale (R2) entre l'US Bolbec et l'Olympique havrais Tréfileries-Neiges a fini sa journée à l'hôpital le plus proche après avoir été frappé par un joueur qu'il avait expulsé.

Une semaine plus tôt, l'arbitre bénévole d'un match de la catégorie Foot Entreprise entre Aptar Le Vaudreuil et l'AS Fouré Lagadec avait été agressé par un joueur, alors que le score était de 6-6.
 

Pour que la violence ne gagne plus de terrain

   
La Ligue de Normandie s'est portée partie civile à la suite de la plainte déposée par l'arbitre agressé dimanche dernier lors du match de R2.
Elle condamne fermement, dans un communiqué, "les attitudes de ces dernières semaines envers le corps arbitral et ne peut accepter ces brutalités et insultes qui n'ont pas de place sur nos terrains".

Un texte sera lu par les éducateurs des équipes, en présence des joueurs et des arbitres, avant les prochains matches inscrits au calendrier de la Ligue de Normandie, quand la météo sera redevenue plus clémente.  Ce texte est intitulé "Pour que la violence ne gagne plus de terrain".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport faits divers météo