Caen: la fermeture nocturne de la caserne Canada de nouveau d'actualité

Nouveau rebondissement dans le dossier de la caserne Canada à Caen: sa fermeture nocturne, précédemment reportée, a été votée ce lundi soir par le conseil d'administration du SDIS.

Depuis plusieurs mois les relations entre les pompiers du Calvados et leur direction s'enveniment. au coeur du conflit, le nouveau Shéma départemental d'analyse et de couverture des risques (Sdacr) et ses mesures d'économie avec des fermetures programmées de casernes dans le département. A Caen, celle du Canada devait cesser de fonctionner la nuit à partir du 1er juin dernier. Deux syndicats avaient saisis le tribunal administratif pour s'opposer à cette mesure. Mais le SDIS avait finalement décidé de reporter son application quelques jours avant la date officielle.

Les soldats du feu ne criaient pas pour autant victoire. "Le combat continue", prévenait alors Gaëtan Lechevalier, représentant CGT-CFTC SPA SDIS. Le 19 juin dernier, le juge administratif rejetait en quelque sorte leur requête en ordonnant un non-lieu, la fermeture nocturne ayant été entre-temps suspendue. Celle-ci est de nouveau d'actualité cette semaine puisque le conseil d'administration l'a votée ce lundi en fin de journée à 19 voix pour et 3 contre. La date d'application n'a toutefois pas été fixée. C'est désormais au préfet d'entériner ou non cette décision.

Les pompiers du Calvados restent mobilisés. Une nouvelle manifestation est prévue ce samedi 4 juillet à 15 h sur le port de Grandcamp-Maisy pour s'opposer notamment à la suppression de sept casernes dans le département: Saint-Rémy-sur-Orne, Landelles-et-Coupigny, Le Tourneur, Caumont-l’Eventé, Bonneville-la-Louvet, Amfreville et Grandcamp-Maisy.