A côté de Dutronc, Poelvoorde, Attal, Baye ou Blier, ce Normand signe une tribune pour défendre Gérard Depardieu

Elles veulent défendre "un géant du cinéma face au lynchage qui s'abat sur lui". Une soixantaine de personnalités artistiques publie une tribune de soutien à Gérard Depardieu dans Le Figaro, mardi 26 décembre. Parmi elles, un Normand, ancien agent des stars.

Gérard Depardieu est dans l'œil du cyclone médiatico-judiciaire depuis début décembre et la diffusion du magazine Complément d'Enquête consacré à sa visite en Corée du Nord en 2018. Dans le reportage diffusé sur France 2, l'acteur de 74 ans tient des propos obscènes vis-à-vis de l'interprète qui l'accompagne, et d'une fillette qui monte à cheval. Par ailleurs, il est aussi visé par deux plaintes pour viol et agression sexuelle. 

56 personnalités du monde de l'art défendent Depardieu contre "un torrent de haine"

Ce mardi 26 décembre, une soixantaine de personnalités du monde artistique prennent sa défense et dénoncent "un lynchage, un torrent de haine et le mépris de la présomption d'innocence" dans une tribune intitulée "N'effacez pas Gérard Depardieu", publié dans Le Figaro.

Parmi elles, des grands noms du cinéma français. On y trouve les acteurs Benoit Poelvoorde, Jacques Veber ou Pierre Richard ; les actrices Victoria Abril, Emmanuelle Seigner, Clémentine Célarié, Nathalie Baye ou encore l'ex-compagne de Depardieu, Carole Bouquet. Des réalisateurs signent également cet appel à stopper la chasse à l'homme, comme Bertrand Blier, Francis Veber ou Patrice Lecomte. 

Ancien agent des stars, également acteur et producteur, Dominique Besnehard apporte également son soutien à Gérard Depardieu. Comme tous les signataires, il estime que "par son génie d'acteur, Gérard Depardieu participe au rayonnement artistique de notre pays", que "la France lui doit tant", et que "personne ne pourra jamais effacer la trace indélébile de son œuvre dont notre époque est à tout jamais marquée". 

Besnehard dans la lignée de Macron

Cofondateur du Festival du film francophone d'Angoulême avec Marie-France Brière - elle aussi signataire - Dominique Besnehard emprunte ainsi le sillon d'Emmanuel Macron. Invité de C à vous, sur France 5 le 21 décembre, le président de la République s'était déclaré "grand admirateur" de Gérard Depardieu, un homme "qui rend fier la France". Le chef de l'Etat a aussi tenu à mettre en avant la présomption d'innocence, et à s'opposer à tout type de "chasse à l'homme".