Basket: le 3X3 se développe dans le Calvados et ses city-stades avec l'ex internationale française Sandra Dijon

Du 26 au 30 mai se déroule en Autriche le tournoi qualificatif Olympique du 3X3 : un basket à trois très à la mode. Un jeu en plein essor dans les city-stade du Calvados. L'ex internationale française et ancienne joueuse de Mondeville, Sandra Dijon, y veille particulièrement.

Le 3X3 se joue à trois, sans coach sur le banc et oblige les joueurs à tirer et défendre. Un basket populaire qui est dans le plaisir du ballon
Le 3X3 se joue à trois, sans coach sur le banc et oblige les joueurs à tirer et défendre. Un basket populaire qui est dans le plaisir du ballon © Jean François Ottonello/Maxppp

Sandra Dijon vit en Normandie où elle a fini sa carrière de joueuse, il y a cinq ans à peine. Elle qui a joué en équipe de France, à Bourges et à Mondeville, s'épanouit dans une vie de coach dans le Calvados. Après des débuts à Douvres-la-Délivrande, Sandra Dijon retrouvera le haut niveau en N3 avec les garçons de Caen Nord à la rentrée. 
Très impliquée dans la fédération française de Basket, elle est aussi conseillère technique et siège à la commission fédérale du 3X3 : un jeu qu'elle adore et qu'elle définit comme "la base", avec un ballon et du plaisir.

Elle a porté le maillot de l'Equipe de France du 3X3 pour les trois dernières années de sa longue carrière et le défendra encore longtemps.

Avec elle, le Calvados a la chance de voir ce basket de "rue" se développer avec ambition. 

Sandra Dijon en juin 2005 dans un France-Espagne, aujourd'hui la joueuse est coach, avec les N3 garçons de Caen Nord
Sandra Dijon en juin 2005 dans un France-Espagne, aujourd'hui la joueuse est coach, avec les N3 garçons de Caen Nord © Alberto Marteen/Maxppp

Ce que j'aime dans le 3X3 c'est l'autonomie, la convivialité et le sentiment de liberté qu'il procure. On fait ce qu'on veut. Il n'y a même pas de coach sur le banc. Aux joueurs de décider, d'improviser, de se parler.

Sandra Dijon, ancienne basketteuse professionnelle

250 city stades dans le Calvados

Sous son impulsion, ce jeu à trois, qu'on prononce le 3-3 et non le 3 contre 3, est en plein essor dans le Calvados. "Il y a 250 city stades dans le département. Je les ai tous recensé. Ils sont en ville mais aussi dans des villages, à la campagne. L'objectif c'est qu'on envoie des coachs des clubs environnants aider à l'impulsion de ce jeu. Les jeunes peuvent venir sans contrainte, ni entraînement regulier, ni challenge sportif. C'est le plaisir de shooter le ballon, et d'être dehors entre copains."

Bref un basket sans gymnase et en toute liberté. Le 3X3 vient du street ball, du sport de rue, des USA. C'est très populaire chez les jeunes qui n'ont pas envie des contraintes de club. Et Sandra Dijon en parle dans un rire généreux qui donne envie de tenter quelques paniers à trois points avec elle. "Moi quand je jouais pro j'avais pas le droit de tirer. On me cantonnait à un poste qui ne me faisait pas rêver en soi. Mais c'est le jeu. Dans le 3X3, je m'éclate."

A suivre ces prochains jours le tournoi qualificatif Olympique

En ce moment Sandra Dijon est à Paris pour assurer le commentaire pour France Télévisions du tournoi de qualification olympique de Graz en Autriche. Le TQO du basket 3X3 qui devait avoir lieu à Bangalore (Inde) en mars 2020, se déroule finalement en Autriche du 26 au 30 mai 2021. Nos Equipes de France 3x3 féminine et masculine tenteront d'y décrocher leur qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Ce 26 mai, portés par le meneur du Mans, Antoine Eïto (7 points, 4 rebonds) et au terme d'un match très accroché, les Bleus ont d'abord créé l'exploit face à la Slovénie (19-17), l'une des grandes favorites du tournoi.

TQO : les Bleus à Graze

Du 2O au 28 juillet 2021, Sandra Dijon sera à Tokyo, quoiqu'il arrive pour les b!leus, pour nous faire vivre ce jeu qu'elle aime tant sur les antennes de francetv.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport jeux olympiques basket-ball