La 25e édition du Prix Bayeux Calvados aura lieu du 8 au 14 octobre

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM

Pour son 25e anniversaire, le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre sera présidé par une journaliste de renommée internationale. Pour les reportages, l'appel à candidature est lancé.

A six mois du coup d'envoi de cette édition "anniversaire", les organisateurs du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre ont livré ce mardi trois avril les premières informations relatives à cette 25e édition. Une première communication qui coïncide avec le lancement de l'appel à candidatures pour les reportages. Leurs auteurs doivent les faire parvenir à l'organisation avant le 8 juin.


L'affiche de la 25e édition a également été présentée ce lundi. On y voit une femme apeurée se confier aux forces de l'ordre après le kidnapping de son frère par Daech dans la région de Mossoul, en Irak.

Cette photographie a été prise par Ali Arkady, en novembre 2016. Elle est issue de son reportage "Kissing death" réalisé en Irak entre novembre et décembre 2016 et primé l'an dernier à Bayeux dans la catégorie photo.

Ce reportage avait suscité une polémique. Le reporter irakien de 34 ans avait suivi une division de soldats irakiens baptisée ERD (Emergency Response Division) durant la bataille de Mossoul, une division qui avait pratiqué à plusieurs reprises devant l'objectif du photographe des actes de torture.

Le Prix Bayeux 2017 récompense un reportage controversé sur la torture en Irak

Le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre a récompensé samedi un reportage photo du journaliste Ali Arkadi, pour l'agence VII, dénonçant le recours à la torture par une milice irakienne. Une récompense qui a donné lieu à un débat au sein du jury car le reporter irakien a admis avoir participé à ces "crimes de guerre".

Enfin, l'identité de la présidente du 25e Prix Bayeux a été dévoilée. Après un rendez-vous manqué en 2013 pour la 20e édition, Christiane Amanpour, responsable du service international de la châine américaine CNN, présidera le jury chargé de départager les différents reportages en lice.

Présentatrice d'un magazine qui porte son nom sur CNN, la journaliste américaine, née à Londres d'un père iranien et d'une mère anglaise, a couvert en trente ans les points les plus chauds de la planète, comme l'Irak, l'Afghanistan, la Corée du Nord, la Bande de Gaza, l'Iran, le Soudan, Israël, le Pakistan, la Somalie, le Rwanda, les Balkans, l'Egypte et la Libye.