Cet article date de plus de 6 ans

Du fumier déversé devant le Monoprix du centre-ville de Caen

Depuis jeudi, 5 h du matin, les éleveurs normands sont mobilisés. Avec une cinquantaine de tracteurs ils encerclent la préfecture. Et ce midi, ils ont bloqué le Monoprix du centre-ville. Du fumier et du lisier ont été déversés devant les portes de l'enseigne. 
Les agriculteurs qui manifestent depuis jeudi à Caen devant la préfecture du Calvados ont déversé ce vendredi plusieurs tonnes de fumier et de gravats devant les portes du Monoprix, situé dans le centre-ville. 

La direction, qui avait demandé aux clients de quitter le magasin, n'a pas pu baisser à temps l'ensemble des rideaux de fer. Une petite partie des déchets a été repoussée à l'intérieur du magasin par les agriculteurs à l'aide de tracteurs. 

"Monoprix a refusé hier soir de nous donner à manger comme le font régulièrement d'autres magasins en solidarité avec notre mouvement. On est venus ce matin négocier pendant une demi-heure. Mais la direction a maintenu son refus"
, a affirmé Samuel Bidert, responsable des Jeunes agriculteurs (JA) du Calvados.

"La deuxième raison de notre action c'est que des labels Viande française, j'en vois pas beaucoup ici. On a fait le tour de magasin. Il y a énormément de viande étrangère alors que d'autres magasins dans la région ont quasi-exclusivement de la viande française", a ajouté M. Bidert.

Les agriculteurs, des producteurs de viande bovine et de lait pour la plupart ont regagné la place qu'ils occupent devant la préfecture, où d'autres bennes étaient encore pleines à la mi-journée.

Le nettoyage a eu lieu peu de temps après. D'autres actions seraient prévues cet après-midi. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie