A Hérouville , les abeilles font leur miel...en entreprise !

Jason Garitan propose aux entreprises l'installation de ruches
Jason Garitan propose aux entreprises l'installation de ruches

Alors que les apiculteurs sont confrontés à une surmortalité de leurs abeilles, certains investissent les villes. Dans cet environnement, les butineuses produiraient plus de miel. Dans la zone d'activité du Citis, plusieurs ruches ont été installées sur les toits. 

Par Christophe Meunier

En  Normandie  vit une petite quarantaine d'apiculteurs. Comme partout dans le monde, ils ont à affronter le syndrome d'effondrement des colonies: ils perdent environ 30 % de leurs abeilles tous les ans. Pour beaucoup, l'utilisation dans les cultures de pesticides appelés "néonicotinoïdes" serait à l'origine de cette surmortalité. Cette fragilisation des insectes pollinisateurs pourrait avoir de graves conséquences pour l'environnement et pour l'homme.


Parallèlement, une tendance s'est développée: les abeilles se sont installées dans les villes. Dans le cadre du programme créé « L’Abeille, sentinelle de l’environnement » créé en 2005, l’Union Nationale de l’Apiculture Française (UNAF) propose d'installer des ruches dans les villes, pour mieux faire connaître leur rôle et développer des colonies. Ainsi, au Havre, 15 ruches municipales ont été installées depuis 2008.


Mais outre la sensibilisation du grand public au sort des abeilles, les apiculteurs trouvent aussi un intérêt économique à s'implanter en milieu urbain. Les butineuses des villes produiraient plus de miel qu'en milieu rural: un tiers de plus. A Hérouville-Saint-Clair, dans l'agglomération caennaise, Jason Garitan, passionné depuis l'adolescence par ces insectes pollinisateurs, proposent aux entreprises d'installer des ruches sur le toit de leurs bâtiments. Il en compte plusieurs dans la zone d'activité du Citis. Leurs habitantes butinent et pollinisent l'nevronnementr dans un rayon de 5 km.

Pour accueillir ces ouvrières ailées, une entreprise doit débourser environs 2000 euros. En échange, elle bénéficie d'une partie de la production de miel mais cela leur permet aussi de répondre à une norme environnementale (Iso 14-001) et de bénéficier, ainsi, d'une image de marque "écologique".

Reportage de Stéphanie Lemaire et Charles Bézard
Intervenants:
- Jason Garitan, Uibie
- Marie-Laure Léau, co-gérante de Segid

A Hérouville, les abeilles font leur miel en entreprise

 

Sur le même sujet

Des haies utiles à la faune et aux chasseurs

Près de chez vous

Les + Lus