Le 1er mai : les Gilets jaunes interdits en centre-ville de Caen

Les gilets jaunes dans le centre-ville de Caen, le 20 avril 2019. / © France 3 Normandie / F. Turpin
Les gilets jaunes dans le centre-ville de Caen, le 20 avril 2019. / © France 3 Normandie / F. Turpin

Mercredi 1er mai, seule la manifestation intersyndicale déclarée à 10 h 30 place Saint-Pierre sera autorisée. La préfecture a interdit toutes les autres manifestations en centre-ville.

Par Raphaëlle Besançon

Le 1er mai, jour de la Fête du travail, la traditionnelle manifestation intersyndicale composée des responsables des organisations syndicales de la CGT, de FO, de la FSU et de Solidaires aura bien lieu.

Le rendez-vous est donné à 10 h 30, place Saint-Pierre, à Caen (Calvados).

La manifestation se dirigera rue Saint-Jean, rue du Havre, puis quai Vendeuvre, rue Poissonnerie, rue Saint-Pierre, rue Écuyère, puis boulevard Bertrand avant une dispersion devant la préfecture.
 

Exit les Gilets jaunes

La préfecture a interdit toute autre manifestatation dans un arrêté : "Considérant que, lors des manifestations en centre-ville de Caen [...], des événements graves ont été commis, qu'il s'agisse de violences et voies de faites à l'encontre des forces de l'ordre, de dégradations de biens publics ou privés ou d'incendies volontaires [...] toute manifestation ou rassemblement susceptible de se dérouler aux lieux visés est interdit de 9 h à 23 h, à l'intérieur du périmètre du centre ville de Caen."

Les rues suivantes sont concernées : Fossés Saint-Julien, rue de Geôle, place Saint-Pierre, rue Saint-Jean , rue neuve Saint-Jean, avenue du Six-Juin, rue de l’Oratoire, rue Marthe le Rochois, boulevard Maréchal Leclerc, place Gambetta, boulevard Bertrand, esplanade Guillouard, place Fontette, rue Bertauld, rue Saint-Manvieu, place Saint-Martin.

Le préfet rappelle les sanctions prévues si cet arrêté n'est pas respecté :
- pour les organisateurs : six mois d’emprisonnement et 7 500 euros d’amende
- pour les participants : une contravention de quatrième classe dont le montant forfaitaire de 135 euros peut être minoré ou majoré jusqu’à 750 euros

Pour la préfecture s'est aussi le moyen pour que : "Les membres du mouvement des Gilets jaunes ne puissent pas se prévaloir de la manifestation intersyndicale déclarée par les organisations syndicales pour dévoyer ce rassemblement."
 

Alternative

Pourtant, sur les réseaux sociaux et lors du 24e rassemblement, samedi 27 avril, les Gilets jaunes ont appelé à manifester mercredi 1er mai afin de donner un second souffle à leur mobilisation en perte de vitesse. 
 

Devant la décision de la préfecture, certains braveront peut-être l'interdit, comme le 27 avril dernier, ou décideront de répondre à l'appel national en se rendant à Paris.

A Rouen, le représentant de l'Etat en Seine-Maritime a décidé d'interdire toute manifestation dans le centre-ville l'après-midi, de 14 heures à 22 heures, après les rassemblement syndicaux programmés durant la matinée.
 
 

Transports

Les bus du réseau Twisto ne circuleront pas tout au long de la journée.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus