A Caen, l’association L214 manifeste devant Subway pour dénoncer les pratiques d’élevage de poulets

A Caen, l’association L214 organise ce samedi 27 février un rassemblement devant Subway pour dénoncer les conditions d'élevage et d'abattage des poulets de l’enseigne américaine. L'appel à se rassembler a été donné dans une trentaine de villes en France.

Des bénévoles de l'association L214 devant la sandwicherie américaine, samedi 27 février 2021.
Des bénévoles de l'association L214 devant la sandwicherie américaine, samedi 27 février 2021. © Amandine Pinault - France Télévisions

Le rendez-vous est donné par l'association L214 à partir de 13 heures ce samedi 27 février devant l’enseigne Subway de Caen. Elle y organise un rassemblement comme dans 31 autres villes en France pour dénoncer les conditions d’élevage et d’abattage des poulets de l'enseigne de sandwich américaine. Des tracts sont distribués par les sept bénévoles présents. Des images des conditions de vie des volailles et une vidéo parodique élaborée par les militants sont montrées aux passants. Ces actions sont menées alors qu'une pétition en ligne existe déjà depuis quelques mois. Plus de 143 000 personnes l'ont signé, à l'heure où cet article est écrit.

Le tract de L214 distribué aux passants, le samedi 27 février 2021.
Le tract de L214 distribué aux passants, le samedi 27 février 2021. © Amandine Pinault - France Télévisions
Deux bénévoles L214 dénoncent, photo à la main, les conditions d'élevage de Subway, samedi 27 février 2021.
Deux bénévoles L214 dénoncent, photo à la main, les conditions d'élevage de Subway, samedi 27 février 2021. © Amandine Pinault - France Télévisions

Vidéo parodique de l'association L214 montrée aux passants

Selon l’association, les poulets de Subway sont "enfermés par dizaines de milliers et entassés à plus de 20 par mètre carré, sans accès à l’extérieur, sans lumière naturelle, et sans aucun moyen d’exprimer leurs besoins comportementaux les plus élémentaires, comme se percher ou étendre leurs ailes. Dans leur litière, les excréments s’accumulent. L'ammoniac et le CO2 qui s’en dégagent sont la cause de graves problèmes de santé et de brûlures de la peau et des pattes." 

Elle demande à l'enseigne de s’engager à "garantir une part d’élevage en plein air dans ses approvisionnements". Un engagement déjà pris par une cinquantaine d’entreprises dont des concurrents de l’enseigne, déclare L214.

Alors que de nombreuses entreprises de la restauration rapide telles que La Mie Câline, Paul, ou Patàpain sont aujourd’hui engagées à éradiquer les pratiques d’élevage et d’abattage des poulets les plus cruelles, Subway continue de s’approvisionner dans les pires élevages intensifs et de soutenir cette cruauté envers les animaux. Le retard de Subway en Europe sur cette question importante est d’autant plus inacceptable que la chaîne s’est déjà engagée à faire évoluer ses approvisionnements en viande de poulet au Canada et aux États-Unis.

Brigitte Gothière, cofondatrice de L214

Défense de Subway

L'association réclame à l’enseigne de respecter "au minimum les critères de l’European Chicken Comitment" (ECC), qui prévoit notamment un encadrement de la densité d’élevage, de la lumière naturelle et de la qualité de l’air.

L'enseigne de sandwich a répondu dans un communiqué, le 23 février dernier, au sujet de sa position vis-à-vis de l’ECC. Subway annonce être engagé à "fournir à ses clients des aliments savoureux, abordables et garantissant une sécurité alimentaire maximale partout dans le monde" et précise évaluer régulièrement son "programme de bien-être animal, qui s'appuie sur les normes strictes", en précisant que leurs producteurs et leurs fournisseurs adhèrent aux "principes des Cinq Libertés du Conseil pour le Bien-être des Animaux d'élevage".

Concernant le contenu de la vidéo parodique, Subway le conteste, indiquant que "de nombreux visuels utilisés sont issus de banques d'images, il ne s'agit en aucun cas d'élevages fournissant les restaurants Subway", selon les informations de France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social environnement