L214 proteste contre les conditions d’élevage de poulets devant les Lidl de Caen

Une journée nationale d’action est organisée par l’association qui défend le bien-être animal. Dans sa ligne de mire : les conditions d’élevage des poulets vendus par le groupe Lidl. Les militants dénoncent le manque d’engagement de l’enseigne.
 
Le camion de L214 fait le tour des magasins Lidl de Caen
Le camion de L214 fait le tour des magasins Lidl de Caen © S. Daniel/FTV

Elles sont une petite dizaine de militantes réunies devant l’enseigne jaune et bleue. Leur camion tourne sur le parking et dans les rues de Caen avec un visuel et un message explicites. Des poulets élevés en batterie sans espace et sans jamais voir la lumière du jour, l’association n’en veut plus dans les rayons de Lidl. Alors les bénévoles présentes à Caen sensibilisent les consommateurs en distribuant des tracts au visuel marquant.
le tract de L214 distribué aux clients du magasin rue de Tourville à Caen
le tract de L214 distribué aux clients du magasin rue de Tourville à Caen © SD / FTV

Pourquoi Lidl en particulier ?

La réponse est claire : les autres groupes comme Intermarché, Auchan, Netto, Carrefour, ou Cora se sont déjà engagés en signant une charte européenne d’élevage. Cette charte est dénommée European Chicken Commitment (ECC) .
Elle définit les axes d’amélioration des conditions d’élevage et d’abattage des gallinacées.

Si Lidl s’engage à respecter cet ECC, dans un communiqué "au rabais " pour l’association, le groupe n’évoque pas les conditions d’élevage en plein air, et appose en outre un sérieux bémol sur la question du nombre de volailles au m2 dans les élevages intensifs et leur croissance rapide.
un élevage intensif filmé par L214
un élevage intensif filmé par L214 © L214 vimeo


Le groupe justifie ainsi ses réticences en terme d’engagement : " L’enseigne alerte toutes les parties prenantes sur les dangers économiques pour la filière volaille et appelle à une concertation". Selon Lidl France, quelques-uns des objectifs de l’European Chicken Commitment seraient inatteignables, et mettraient même en danger la filière avicole.
 

Après consultation des fournisseurs et producteurs partenaires, il est apparu que 2 des 9 objectifs, que sont les questions de densité [qui concerne le nombre de poulets au m2] et de souches à croissance plus lente, sont difficilement envisageables voire inatteignables pour 100% des approvisionnements d’ici 2026. 

communiqué Lidl France



Michel Biero, directeur exécutif des achats pour Lidl France évoque une "notre politique claire : nous ne prendrons jamais de décision sans étroite concertation avec le monde agricole ni au détriment de la filière."

Des arguments totalement inaudibles pour L214

L’association L214, qui s’est fait connaître en diffusant des vidéos filmées dans des abattoirs ou des élevages intensifs, réagit donc en étant présent devant des magasins de l’enseigne bleue et jaune. L'association vient aussi de diffuser une vidéo qui parodie les codes publicitaires de la marque.Des bénévoles de L214 ont mené la même opération dans une vingtaine d'autres villes françaises comme Lyon, Quimper ou Bordeaux. La chaine de magasins allemande se serait sûrement passée de cette publicité.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature industrie économie agro-alimentaire agriculture