Affaire Mathis : la révision de la condamnation de Sylvain Jouanneau a été rejetée

Publié le

Sylvain Jouanneau a été condamné en 2015 à 20 ans de réclusion criminelle pour l'enlèvement et la séquestration de son fils Mathis. Le jeune garçon n'a plus donné signe de vie depuis 11 ans. Son père qui n'avait pas fait appel avait fait une demande de révision. Celle-ci a été rejetée.

Cela fait 11 ans que Mathis a disparu. Son père, Sylvain Jouanneau a été condamné en 2015 par la cour d'assises du Calvados à 20 ans de réclusion criminelle pour l'enlèvement et la séquestration de son fils. Il n'avait pas fait appel à l'époque, expliquant durant son procès avoir confié l'enfant à "des personnes de confiance" sans donner plus d'informations.

Une demande de révision rejetée

Sept ans plus tard, Sylvain Jouanneau avait demandé une révision de sa condamnation auprès de la Cour de révision et de réexamen de la Cour de cassation. Demande rejetée sans surprise par la commission d'instruction de la cour. Une décision attendue par les défenseurs de Sylvain Jouanneau qui ne fondaient pas trop d'espoirs sur ce recours.

Il y a de nombreux documents que monsieur Jouanneau aimerait récupérer pour y avoir accès parce que, selon lui, ils pourraient établir son innocence. Il a fait de nombreuses demandes et c'était, selon lui, le premier volet qui justifiait qu'il puisse y avoir la tenue d'un autre procès. Il estime aussi qu'il y a une forme d'impartialité des enquêteurs à son encontre qui montrerait que l'enquête a été biaisée.

Felix Gluckstein, avocat de Sylvain Jouanneau

La Cour de révision et de réexamen de la Cour de cassation doit déterminer, pour accorder une révision, si un fait nouveau ou un élément inconnu est de nature à justifier la tenue d'un nouveau procès. C'est à cette étape préliminaire que le recours a été écarté. Cette décision est définitive et ne peut faire l'objet d'un recours.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité