Cet article date de plus de 4 ans

Concours de plaidoiries à Caen : Ashkhen Harutyunyan remporte le 1er prix

C'est une avocate du barreau de Marseille, Ashkhen Harutyunyan, qui a remporté ce dimanche le premier prix du 28ème concours international de plaidoiries pour les droits de l'Homme, organisé au Mémorial de Caen. 
Arrivée en France en 2010 avec une licence de droit arménien en poche, la jeune femme de 27 ans exerce aujourd'hui dans un cabinet de droit public. Elle a été récompensée pour sa plaidoirie en faveur de "Nita", une adolescente américaine abandonnée à cinq reprises par ses familles adoptives successives.

"Nita est un enfant jetable, un enfant parmi des milliers d'autres qui sont adoptés par des familles américaines et ensuite abandonnés ou marchandés par ces prétendues familles dans le cadre d'une pratique dénommée rehoming, la réadoption", a expliqué Me Ashkhen Harutyunyan devant près de 2.000 personnes. "Cette pratique choquante et bouleversante permet aux parents adoptifs de céder leurs enfants adoptés pour de simples incompatibilités d'humeur en publiant des annonces sur des sites internet dédiés".

Sa plaidoiries contre la "réadoption" est à retrouver à 5:00 environ :


Depuis 28 ans, le Mémorial de Caen invite les avocats du monde entier à plaider la cause d'une victime dont les droits les plus fondamentaux ont été violés. À ce jour, il a invité 270 avocats à venir plaider la cause qu'ils ont choisi de défendre. Le règlement du concours international des plaidoiries prévoit que les avocats certifient qu'ils plaident un "cas avéré" et se fonde sur "la confiance que nous devons aux avocats".

Reportage E.Miniac et M.Belhingen :
Intervenants : Maître Deborah Charlier, Avocate au barreau de Charleroi
Maître Olivier Morice, Président du jury
Maître Mélanie Trouvé,Lauréate du concours 2016

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mémorial de caen histoire