150 000 personnes sont chaque année victimes en France d'un AVC ( Accident  Vasculaire Cérébral).  Un moyen de lutte efficace serait une molécule toute simple, qu'on trouve dans les sirops contre la toux . C'est ce que démontre une équipe de l'Inserm-Université de Caen.

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est la deuxième cause de mortalité dans le monde, il  pourrait être traité grâce à une molécule présente dans… le sirop contre la toux. Cette molécule aurait des propriétés qui favoriseraient la destruction des caillots dans les artères, à l’origine de 80% des AVC.
Les chercheurs de l’Inserm-Université de Caen se sont intéressés à la N-acétylcystéine (NAC), une molécule qui permet de fluidifier les secrétions bronchiques. C'est une molécule toute simple, composée de soufre.

Le taux de réussite sur les souris est de 100 %. Pour vérifier les effets de la molécule sur l'homme, la prochaine étape c'est de lancer des essais cliniques. Surtout, contrairement au traitement existant, le risque hémorragique est peu élevé. Cette piste présente l'avantage de permettre l'accès dans les pays à faibles ressources. 

Pour lancer les essais cliniques, l'inserm et l'université de Caen vont devoir convaincre une fondation pour récolter environ 100 000 euros.

Les explications de Stéphanie Lemaire: 

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité