Coronavirus : des "chèques-services" pour aider les SDF et les plus précaires à passer la crise

Pour la Croix-Rouge de Caen, la distribution doit commencer dans les prochains jours. Lors des maraudes quotidiennes, en plus des repas proposés, l'association proposera à ses habitués des "chèques-services" d'une valeur de 7 euros.
 

© France 3 Normandie
Fournis par le gouvernement, et valables jusqu'à la fin mai, ces "chèques-services" d'une valeur de 7 euros permettront d’acheter de la nourriture ou des produits d'hygiène dans de nombreuses enseignes. 

Un dispositif devenu "indispensable " pour Claude Gautier, président de l’Unité locale Croix-Rouge de Caen :

Ce sont des gens qui vivent dans la rue ou dans des squats, très peu logés correctement avec peu ou pas de ressources.

Un public fragile que la crise du Covid-19 touche durement

Pour les gens à la rue, il y avait des habitudes : la manche, les fins de marchés, des commerçants qui distribuaient le surplus. Aujourd'hui il n'y a plus personne. 

explique Pascal Cordier, le directeur général de l'Association calvadosienne pour la sauvegarde de l'enfant et de l'adulte (ACSEA) à Caen qui va distribuer des chèques. Privés de leurs ressources habituelles, les sans-abris ont aujourd'hui besoin d'une aide supplémentaire : " même si ce n'est que 7 euros par jour, c'est important ".

Le dispositif concerne également toutes les personnes hébergées dans le cadre du plan hiver. L'ACSEA leur assure le logis et couvert. "On offre l'ordinaire mais on ne peut pas assurer le surplus. C'est important qu'ils puissent en bénéficier." 

Avec le confinement, beaucoup de sans abris ont également été relogés par l'Etat dans des hôtels. " L'Etat a fait un réel effort d'hébergement" estime Eric Le Gentil, directeur de l'action sociale et de la la lutte contre l'exclusion au CCAS de Caen. Conséquence :" pour nos usagers, il est moins facile de manger. Il fallait débloquer des moyens".

Deux chèques par jour et par personne

Le centre communal d'action sociale a été doté de 150 carnets de 10 chèques de 3 euros 50. « La consigne est de donner deux chèques par jour et par personne ». La prestation sera notamment proposée au centre d'accueil de jour de La boussole qui accueille les personnes sans domicile et sans ressources mais d'autres chéquiers seront disponibles pour un public plus large.

Au total, le CCAS pense pouvoir aider une centaine de personnes grâce à ces "chèques-services".
 

Plus de 1000 personnes aidées en Normandie

En France, le dispositif doit permettre d'aider quelque 60 000 sans-abris, plus d'un millier en Normandie.
"Ca peut toucher des publics qu'on n'a pas l'habitude de voir", explique Eric Le Gentil. "La fermeture des bureaux de poste a notamment posé de grandes difficultés à certain bénéficiaire du RSA qui n'avaient plus accès à leurs comptes bancaires".

Lors de ses distributions alimentaires, la Croix-Rouge de Caen voit davantage de monde ces dernières semaines.
Ainsi, avec la fermeture des écoles et donc des cantines, certaines familles démunies se retrouvent en difficulté pour nourrir les enfants.

A Caen, l'Etat, les CCAS et les associations se coordonnent actuellement pour tenter d'identifier ceux qui n'auraient pas encore accès à l'aide alimentaire.

 




 

 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société sdf
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter