EN IMAGES. Ils rallient Caen à Bruxelles en vélo pour appeler à voter aux européennes

Un collectif de membres du Comité économique et social européen est parti de Caen à vélo, mercredi 1ᵉʳ mai, pour rallier Bruxelles. Le périple durera quatre jours, avec pour objectif de mobiliser à chaque étape les citoyens en vue de l'élection du Parlement européen en juin.

Ils ont enfourché leur vélo et se sont élancés, mercredi 1ᵉʳ mai. Onze hommes à vélo, tous membres du Comité économique et social européen (CESE) ou de son administration, sont partis à 9 heures du Mémorial de Caen (Calvados) pour un périple de quatre jours vers Bruxelles, en Belgique.

L'objectif de cette course, "c'est d'inciter les gens à prendre conscience que c'est très important de voter pour ces élections européennes", énonce Bruno Choix, patron normand des garages Mary et conseiller du CESE pour l'artisanat depuis 2020. L'élection du Parlement européen se tiendra du 6 au 9 juin dans tous les pays de l'Union européenne.

Le CESE, né en 1957, rassemble 329 conseillers de tous les pays de l'Union européenne, représentants tous les secteurs économiques. Ils conseillent ensemble l'exécutif européen en matière économique et sociale. C'est dans une assemblée plénière du CESE que l'idée d'un voyage à vélo pour appeler au vote a été soufflée à Bruno Choix. "Passionné de vélo comme je suis, j'ai dit : go, on y va", se rappelle le patron normand.

"Besoin de mobiliser"

Celui-ci appelle les citoyens européens à "ne pas faire des votes de contestations, mais des votes constructifs et objectifs, peu importe l'idée qu'on ait". "On a la chance d'être dans une Europe démocratique (...), de pouvoir voter. Votons, s'il vous plaît, allons-y", demande-t-il, casque de vélo sur le crâne.

En France, la date limite d'inscription sur les listes électorales pour pouvoir voter en juin est justement fixée au 1ᵉʳ mai. Les électeurs ont jusqu'à ce jour à 23h59 pour s'inscrire en ligne. Et Bruno Choix l'affirme : "Il y a encore besoin de mobiliser. On se rend compte avec ce qu'il se passe dans le monde, le monde n'est quand même pas serein. Une Europe forte et constructive, c'est quand même important", lance-t-il.

500 kilomètres

Alors, lui et son équipe parcourent les 500 kilomètres qui séparent Caen de Bruxelles, en espérant mobiliser le plus de citoyens possibles. Le voyage sera terminé en quatre jours, avec des étapes à Forges-les-Eaux (Seine-Maritime), Douai (Nord), Waterloo (Belgique). L'arrivée dans la capitale belge doit avoir lieu le 4 mai. À chaque étape, les cyclistes espèrent provoquer des discussions.

"On est habillés aux couleurs de l'Europe, on va susciter l'interrogation et échanger", prévoit Bruno Choix. "À chaque étape, on dort à l'hôtel le soir, mais on va boire le petit café entre deux, discuter avec les gens".

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité