Football : l'affaire Neymar - Dupraz prend de l'ampleur, Yago insulté ?

La guerre des mots après le combat de terrain. Neymar se souviendra de son voyage en Normandie. Sorti blessé du match de coupe de France entre Caen et Paris mercredi, le prodige brésilien ne jouera pas en coupe d'Europe. Sur internet, des supporters s'en sont pris au joueur caennais "fautif".

Juste après un choc avec un joueur caennais, Neymar est sorti du terrain tout seul et sans attendre que l'arbitre arrête le jeu, et a filé directement au vestiaire.
Juste après un choc avec un joueur caennais, Neymar est sorti du terrain tout seul et sans attendre que l'arbitre arrête le jeu, et a filé directement au vestiaire. © EPA/MAXPPP

Cette petite phrase d'après-match allait faire du bruit, c'était sûr... Et il le savait. L'expérimenté Pascal Dupraz maitrise trop bien la communication pour ne pas mesurer la force des mots, en commentant un penalty selon lui oublié en faveur de son équipe lors du 32e de finale de coupe de France entre Caen et le Paris-Saint-Germain (0-1).

Je ne vais pas pleurer, je laisse ça à Neymar

Pascal Dupraz, entraîneur du SM Caen

Mercredi soir au stade d'Ornano, la star du PSG a longtemps été le seul joueur parisien à se distinguer balle au pied, subissant au passage et sans surprise quelques fautes de ses adversaires normands, pas décidés à se laisser éliminer si facilement. Et d'ailleurs, Neymar aussi a parfois été agressif. "J’ai vu par exemple que Johann Lepenant (jeune milieu de terrain caennais) lui a pris deux fois le ballon, ça n'a pas empêché Neymar de faire deux fautes. Lepenant a beau pleurer, l’arbitre s’en fout. Neymar bénéficie de la mansuétude des arbitres, c’est logique et normal." Ca, c'est la seconde prise de parole de l'entraîneur malherbiste, 24 heures plus tard chez nos confrères de RMC.

Les internautes s'enflamment, Yago insulté ?

Mercredi, peu de temps après le but parisien, Neymar s'est écroulé après un choc avec Yago. Touché à l'adducteur, il n'a même pas attendu que l'arbitre arrête le jeu, et est sorti tout seul du terrain pour aller directement au vestiaire. Il est forfait pour l'affiche de Ligue des Champions face à Barcelone.

Depuis, les internautes se disputent sur les analyses.

Certains ont même visiblement été beaucoup plus loin, avec des insultes, certaines racistes selon le joueur caennais. Il s'en est expliqué lui-même face caméra.

 

Neymar et son père répondent à Pascal Dupraz

Pour répondre sur son coté "pleureuse" à Pascal Dupraz, Neymar a choisi les réseaux sociaux où il est très populaire, . "La tristesse est grande, la douleur immense, les larmes constantes. Une nouvelle fois, j’arrêterai de faire pour un temps ce que j’aime le plus au monde : jouer au football. Parfois, je me sens mal à l’aise avec mon style de jeu, par mes dribbles et les tacles que je finis toujours par recevoir, je ne sais pas si je suis le problème ou si c’est ce que je fais sur le terrain".

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ene10ta Érre 🇧🇷 👻 neymarjr (@neymarjr)

Et ne comptez pas sur l'entraîneur caennais pour revenir sur ses propos : "Il faut comprendre qu’il a affaire à des hommes en face. Le football est un sport de contact, donc quand on est provoqué, on répond. Nos joueurs ont été extrêmement corrects, ce n’est pas un Caennais qui a blessé Neymar. Il est sorti en boitant, mais il s’est blessé seul."  

Je lui conseillerai de se comporter comme le faisait Michel Platini ou Johan Cruyff, des artistes qui avaient du caractère mais qui n’en rajoutaient pas

Pascal Dupraz, entraîneur du SM Caen

Avant d'en remettre une couche. "Je suis éducateur, responsable et mature, je coache de jeunes joueurs. Il faut qu’ils apprennent à se faire respecter. J’espère avoir un jour l’honneur et le plaisir de révéler un joueur de la trempe de Neymar. Je lui conseillerai de se comporter comme le faisait Michel Platini ou Johan Cruyff, des artistes qui avaient du caractère mais qui n’en rajoutaient pas."

Mais avec une petite nuance. "Je ne conteste pas le fait qu’il soit blessé, que ce soit préjudiciable pour lui, son équipe et nous tous supporters du football français."

Il doit pleurer parce qu’il existe des entraîneurs comme vous, des arbitres de ce niveau, des Ligues négligentes et silencieuses, des journalistes en grande minorité tendancieux et des lâches dans le sport…"

Neymar senior

Pas de quoi calmer le papa de Neymar, qui n'a pas pu s'empêcher d'intervenir, lui aussi sur internet. Et là, tout le monde en prend pour son grade. "Mon fils doit vraiment pleurer, mais pas pour ce que vous imaginez monsieur. Je pense qu’il doit pleurer parce qu’il existe des entraîneurs comme vous, des arbitres de ce niveau, des Ligues négligentes et silencieuses, des journalistes en grande minorité tendancieux et des lâches dans le sport…"

Une 3e mi-temps un peu dommage alors que sur le terrain, Caen avait proposé une belle opposition à l'armada parisienne. C'est la petite ombre au tableau, en plus de la présence bruyante et surprenante de nombreux VIP en loges...

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport coupe de france sm caen