• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Football : premier entraînement pour la nouvelle équipe du SM Caen

L'équipe féminine du SM Caen / © F.Turpin
L'équipe féminine du SM Caen / © F.Turpin

Le Stade Malherbe a désormais son équipe fémine. Contrairement à d'autres clubs professionnels comme le Havre ou Lyon, Caen était à la traîne en matière de parité. Nous avons suivi les Caennaises lors de leur premier entraînement.

Par F.T/L.A

La photo est historique et leur premier entraînement était très attendu. La nouvelle équipe du Stade Malherbe, l'équipe fanion, commence en bas de l'échelle, en R2.
 
Reportage F.Turpin, G.Le Gouic

L'équipe féminine du SM Caen est composée de 18 joueuses dont 2 gardiennes, recrutées dans les clubs de la région et dans la France entière. Jamais depuis sa création il y a 106 ans, le Stade Malherbe de Caen n'avait mis autant de moyen pour créer une équipe féminine

Toutes les joueuses ont été séduites par le projet ambitieux du Stade Malherbe : "C'est vrai que maintenant toutes les équipes pro ont une équipe féminine. Le Stade Malherbe se devait aussi de la crééer. Je pense qu'on va avoir les moyens de faire de belles choses avec l'équipe qu'on va avoir cette année" explique Léa Quinio, joueuse du Stade Malherbe Caen.


C'est vrai que sur la région Normandie, on avait du retard. Je pense que Malherbe avait déjà l'ossature pour monter une section féminine. Il ne l'a pas fait pour X raisons mais c'était pas normal. Le Havre l'a fait avant nous, aujourd'hui voilà, faut qu'on écrive l'histoire quoi.
Emilie Giffaut, Stade Malherbe Caen


Depuis plusieurs années, les clubs professionnelles se mettent au foot féminin  à l'image du Havre. Depuis 2015 et l'arrivée à la tête du club de Vincent Volpe, un riche businessman américain, le HAC investit chaque des centaines de milliers d'euros dans son équipe de filles qui ambitionne cette année de monter en première division.

Pour sa première année d'existence l'équipe féminine du Stade Malherbe, elle, évoluera au plus bas niveau du foot français, la Régionale 2
avec l'ambition de vite gravir tous les échelons. 
 

On n'a pas d'Histoire, il faut créer une aventure. Il faut partir avec de nouvelles choses, de nouvelles joueuses, un nouveau staff. Je pense que c'est une bonne chose parce qu'on va avoir le temps de construire.
Anaïs Bounouar, Entraîneure de l'équipe féminine du Stade Malherbe
 

Les filles du Stade malherbe espèrent monter en deuxième division d'ici trois ans.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus