Handicap : où se baigner à la plage en Normandie et quelles sont les adaptations prévues ?

Publié le Mis à jour le

Profiter des joies de la baignade en mer quand on est en fauteuil roulant., c'est possible sur le littoral normand où une douzaine de plage ont obtenu le label " Handiplage". C'est encore peu, mais doucement et surement, les communes aménagent les accès et s'équipent en matériel adapté.

C'est souvent la galère quand on est handicapé. Comment profiter des joies de la baignade et de la plage quand on est en fauteuil roulant ? L'accès aux abords des plages est très difficile voire impossible pour les personnes qui rencontrent des problèmes de mobilité. Alors descendre sur le sable et se baigner relève souvent de l'exploit ou de la mission impossible.

À Bernières-sur-Mer (14), il existe un local Handymer. Des bénévoles accueillent tout l'été les personnes à mobilité réduite qui souhaitent se rendre à la plage et pouvoir se baigner.

Dans le local, sont à disposition un lit adapté, des toilettes et du matériel électroménager et bien sûr deux fauteuils roulants de plage Tiralos et un fauteuil de baignage Hippocampe. De quoi passer une belle journée à la mer. 

Les volontaires bénévoles accueillent les personnes quand elles arrivent. On leur explique le fonctionnement du local et on leur remet les clefs. Ils en disposent comme ils le souhaitent et utilisent le matériel à disposition pour aller sur la plage ou se baigner. Les personnes handicapées sont souvent avec des proches et donc, les volontaires de l'association ne les accompagnent pas à la mer.

André Brias

Président de l'Association Vivre ensemble (AVIE)

Pour aller se baigner, les personnes à mobilité réduite peuvent utiliser deux types de fauteuils de plage, spécialement conçus pour aller à la mer. L'hippocampe est utilisé pour traverser la plage et mener la personne handicapée jusqu’au bord de la mer. Quant au Tiralo, il permet à la personne de rester dans le fauteuil pour se baigner. Les accoudoirs sont des flotteurs et un 3ème flotteur, situé devant la roue avant, permet à l'engin d'être stable dans l'eau.

Pour accéder à la plage, trois descentes ont été installés sur la plage de Bernières-sur-Mer (14). Des toiles posées sur le sable qui permettent d'amener les fauteuils adaptés jusqu'à la mer. Pour bénéficier de ce service, les personnes handicapées doivent appeler la Mairie de Bernières-sur-Mer (14) ou l'Office de tourisme. Sur le mois d'août, 23 jours de location ont déjà été réservés. La preuve que la demande est forte. 

Le chemin est encore long ! 

Sur les milliers de plages qui occupent le littoral français, seules 121 ont à ce jour le label "Handiplage". La Normandie en compte 12 du Tréport (76) à Gouville (50). Pour obtenir ce label, les plages doivent répondre à un cahier des charges très précis. Elles doivent être pourvues d'un parking réservé aux véhicules des personnes handicapées, d'une rampe ou d'un accès aux plages, d'un cheminement, comme un tapis, permettant de circuler sur le sable en fauteuil. Des personnes, spécialement formées pour accompagner les personnes handicapées dans leur baignade doivent être présentes sur le site, de même que des fauteuils de "mise à l'eau" comme un Tiralo ou un Hippocampe.

121 plages labellisées depuis la création de l'association "Handiplage" il y a 25 ans, c'est beaucoup et peu à la fois. Convaincre les communes du littoral d'investir et de s'équiper nécessite beaucoup de travail et de patience.

On sensibilise toutes les communes du littoral, mais beaucoup ne répondent même pas à nos courriers. Il y a plein de raisons à cela, un manque d'intérêt à notre combat. Il suffit qu'un élu soit concerné par le handicap, pour que tout de suite le dossier avance. C'est un vrai combat qu'on mène depuis 25 ans et on progresse petit à petit.

Ramon Espi

Président de l'association Handiplage

Depuis quelques années, l'association labellise de plus en plus de plages en Normandie et en Bretagne. Une bonne nouvelle car les plages du Nord de la France sont plus complexes avec des amplitudes de marées qui n'existent pas sur les plages de Méditerranée. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité